Le nouveau ministre italien de l'Agriculture a rencontré des responsables des Pouilles et des professionnels de l'industrie de l'huile d'olive pour discuter des fonds d'urgence alloués récemment et pour enrayer la propagation de Xylella fastidiosa, lors d'une réunion à Rome.

«Nous sommes confrontés à ce fléau avec sérieux et détermination», a déclaré Teresa Bellanova. «Nous allons utiliser d’urgence les fonds et les ressources disponibles de manière efficace pour endiguer la propagation de la bactérie, soutenir et investir dans la recherche, sauvegarder et relancer l’économie du territoire touché par Xylella.»

Gennaro Sicolo, président de Italia Olivicola, qui a dit, "les fonds alloués devraient être utilisés pour couvrir les coûts des explants et de la replantation avec des variétés résistantes, ainsi que pour indemniser les agriculteurs pour la perte de revenus causée par la maladie."

Il a également souligné la nécessité d'investir dans la recherche; éliminer les contraintes techniques et bureaucratiques qui empêchent les entreprises de redémarrer; et allouer des fonds aux agriculteurs qui gèrent des oliveraies monumentales afin que les arbres puissent être greffés immédiatement.

Le président d'Unprol, David Granieri, était également présent à la réunion et a appelé à l'indemnisation des agriculteurs et des meuniers, durement touchés économiquement par Xyella, comme priorité absolue.

"Il est essentiel d'accorder la priorité à l'indemnisation des agriculteurs touchés par la bactérie", a-t-il déclaré. «Nous attendons avec intérêt une réduction des nombreuses contraintes sur la replantation et un soutien à l'investissement afin de revitaliser rapidement les activités économiques dans la région du Salento.»

Granieri a également souligné l’importance des activités de prévention, notamment la réduction des points d’entrée sur le territoire italien pour le matériel de pépinière et le renforcement du réseau de contrôle phytosanitaire.


Plus d'articles sur: ,