Le programme de secours de Covid pourrait également aider le problème de stockage d'huile d'olive en Italie

Les producteurs italiens préviennent que les installations de stockage se remplissent rapidement quelques semaines seulement après la récolte. La faible demande du secteur de la restauration et de l'hôtellerie est à l'origine de l'arriéré.

18 novembre 2020
Par Paolo DeAndreis

Les producteurs italiens d'huile d'olive extra vierge ont averti que leurs installations de stockage se sont rapidement remplies au cours des premières semaines de la saison de récolte.

Par rapport à la même période en 2019, la quantité d'huile d'olive extra vierge stockée a augmenté de 85.9% pour atteindre un record de 42.9 tonnes.

Les réservoirs se remplissent d'huile d'olive de la campagne actuelle alors qu'il devient de plus en plus difficile de mettre le produit sur le marché à la lumière de la crise manifeste dans le secteur Horeca.- Fabrizio Pini, président, Italia Olivicola

"La Crise COVID-19 qui a frappé les restaurants, les bars et les hôtels depuis mars a conduit à une augmentation significative du stockage d'huile d'olive extra vierge », la principale association de producteurs d'huile d'olive, Italia Olivicola, écrit. "Une action rapide du gouvernement est nécessaire pour débloquer le marché et aider les producteurs.

L'association a demandé instamment un appel d'offres de 20 millions d'euros déjà approuvé par l'Agence des paiements dans l'agriculture (AGEA) pour procéder à la publication. 

«[L'appel d'offres] achètera de l'huile d'olive extra vierge italienne à 100%, qui sera ensuite distribuée aux familles dans le besoin», a écrit le groupe.

Vous avez quelques minutes?
Essayez les mots croisés de cette semaine.

Voir aussi: Les huiles d'olive extra vierge italienne AOP et IGP prennent de la valeur

L'appel d'offres fait partie d'un projet de 300 millions d'euros (354 millions de dollars) fonds d'urgence pour l'aide alimentaire, qui a été créé par le ministère italien de l'Agriculture pour distribuer des aliments sains et de base aux familles dans le besoin pendant la pandémie. Dans le cadre de ce plan, les producteurs d'huile d'olive seront payés 3.20 € (3.77 $) le litre, ce que beaucoup considèrent trop bas.

Selon les données publiées par le dernier rapport Frantoio Italia, publié par le ministère de l'Agriculture, 67.5% de l'huile d'olive extra vierge à stocker se trouve dans les Pouilles, la Toscane, la Calabre et l'Ombrie.

Actuellement, dans les Pouilles, les stocks d'huile d'olive s'élèvent à 77,398 54,655 tonnes, dont 44,000 36,000 tonnes d'huile d'olive extra vierge (dont une partie restait de l'année dernière). En Toscane, il y a - - tonnes d'huile d'olive, dont - - tonnes extra vierge.

Dans toute l'Italie, des huiles d'olive extra vierges avec un Appellation d'Origine Protégée représentent -% du stockage total d'huile d'olive, l'AOP Terra di Bari occupant près de la moitié de l'espace disponible.

"Les réservoirs se remplissent d'huile d'olive du campagne actuelle alors qu'il devient de plus en plus difficile de mettre le produit sur le marché à la lumière des crise dans le secteur Horeca», A déclaré Fabrizio Pini, président d'Italia Olivicola, en référence au secteur de l'hôtellerie et de la restauration du pays. "Les interventions gouvernementales sont absolument nécessaires pour aider les producteurs dont les circuits commerciaux ont été fermés. »

Il a ajouté que l'appel d'offres AGEA serait "une étape décisive qui nous permettrait de vider les cuves remplies d'huile d'olive de l'année dernière dans toute l'Italie »et "une bouffée d'air frais pour le secteur. »

Giuseppe L'Abbate, le sous-secrétaire d'État aux politiques agricoles, a déclaré que l'argent pour l'appel d'offres AGEA serait bientôt disponible et a souligné leur importance pour aider tous les types de producteurs italiens.

"Ces fonds sont dédiés uniquement à l'achat de produits italiens, afin que nous puissions aider les familles italiennes dans le besoin tout en donnant un coup de main à Made in Italy l'agriculture et l'agro-industrie », a déclaré L'Abbate.

"C'est juste du bon sens puisque, parmi les effets de la pandémie actuelle, il y a le risque d'une augmentation de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté », a-t-il ajouté. "Après ce décret, AGEA publiera ses offres. »

Dans un communiqué de presse de dernière minute publié sur le site Web du ministère de l'Agriculture, la ministre Teresa Bellanova a également annoncé que le gouvernement avait alloué 340 millions d'euros supplémentaires (402 millions de dollars) au secteur agricole pour faire face à la crise actuelle.





Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions