`Les niveaux de pesticides dans l'huile d'olive continuent de baisser

Nouvelles brèves

Les niveaux de pesticides dans l'huile d'olive continuent de baisser

Avril 8, 2020
Daniel Dawson

Nouvelles Récentes

Le nombre d'échantillons d'huile d'olive dépassant la limite maximale de résidus (LMR) pour les pesticides dans l'Union européenne a de nouveau diminué, selon une publication récente rapport de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

La proportion d'huiles d'olive dépassant la LMR pour les pesticides est passée de 0.9% en 2015 à 0.6% en 2018, la dernière année au cours de laquelle les tests ont été effectués. Des échantillons d'huile d'olive vierge qui dépassaient la LMR de pesticide ont été testés positifs pour l'iprodione, un fongicide interdit par l'Union européenne.

Dans l'ensemble, 3,167 19 échantillons différents d'huile d'olive ont été testés, y compris des huiles produites en interne et des huiles importées. Sur les XNUMX échantillons qui dépassaient la LMR pour les pesticides, huit provenaient d'Espagne, cinq de Grèce, deux d'Allemagne, deux de Chypre, un d'Italie et un d'origine inconnue.

Tous les trois ans, le programme de contrôle de l'Union européenne (EUCP) échantillonne 12 des produits alimentaires les plus consommés dans le bloc commercial, y compris l'huile d'olive vierge. L'EUCP analyse les échantillons de résidus à partir d'une liste de 177 pesticides différents.

"L'EUCP échantillonne au hasard les produits alimentaires les plus couramment consommés par les citoyens de l'UE, donnant un aperçu statistiquement représentatif de la situation des résidus de pesticides dans ces produits », ont écrit les co-auteurs Paula Medina-Pastor et Giuseppe Triacchini dans le rapport.

Publicité

En 2019, l'EUCP a testé 91,015 95.5 échantillons d'aliments et a constaté que XNUMX% d'entre eux étaient inférieurs aux LMR de pesticides établies.

Parallèlement à l'huile d'olive, le brocoli et les œufs de poule ont également connu un taux de dépassement décroissant.

Les raisins de table, les poivrons doux et les poivrons, les aubergines et les bananes ont connu les plus fortes augmentations des taux de dépassement.

"Pendant de nombreuses années, ce rapport a soutenu le travail de la Commission européenne et des États membres pour garantir la bonne utilisation des pesticides conformément à la législation et aux objectifs de l'UE », a déclaré Bernhard Url, directeur exécutif de l'EFSA, "Une collecte efficace et une analyse rigoureuse de ces données continueront d'être d'une importance capitale pour garantir la sécurité des aliments vendus dans l'Union européenne. »



Nouvelles connexes