`Le Royaume-Uni publie de nouvelles directives sur les importations de plantes pour endiguer le risque de xylella

Nouvelles brèves

Le Royaume-Uni publie de nouvelles directives sur les importations de plantes pour endiguer le risque de xylella

Mai. 25, 2020
Julie Al-Zoubi

Nouvelles Récentes

Le ministère britannique de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales (Defra) a publié nouvelles directives sur l'introduction d'oliviers et d'amandiers au Royaume-Uni. Les nouvelles règles ont été introduites pour empêcher Xylella fastidiosa d'entrer dans le pays et s'appliquent aux plantes importées des États membres de l'UE et des pays non membres de l'UE.

Voir plus: Mises à jour de Xylella Fastidiosa

La nouvelle réglementation publiée sur le site Web de GOV.UK exige que les oliviers et les amandiers importés répondent à des critères spécifiques concernant la production, les inspections et l'étiquetage.

Les plantes importées de l'UE devront indiquer leur lieu de production et les détails de l'inspection en plus du passeport phytosanitaire obligatoire. Les plantes importées de pays non européens doivent indiquer le lieu de production et les détails de l'inspection sur un certificat phytosanitaire.

Les étiquettes lisibles, en bon état et inviolables ou les passeports des plantes détaillant le lieu de production doivent être sur le contenant de l'usine et le lieu de production doit être vérifié par un fonctionnaire de l'Organisation nationale de la protection des végétaux (ONPV) qui est tenu d'apposer son cachet sur l'étiquette. en conséquence et fournir une lettre signée.

Seuls les oliviers et les amandiers provenant d'une liste approuvée de lieux de production enregistrés (où ils doivent avoir poussé pendant au moins un an) peuvent être importés au Royaume-Uni.

Publicité

Il est nécessaire de confirmer que le lieu de production d'une usine et ses 200 mètres d'altitude sont exempts de Xylella pendant un an avant l'importation de l'usine.

Les laboratoires enregistrés par l'ONPV sont tenus de tester les plantes pendant la croissance active et lorsque des vecteurs adultes sont présents. Les usines doivent faire l'objet d'inspections annuelles officielles effectuées à leur lieu de production enregistré par une autorité compétente selon un plan d'échantillonnage fiable à 99%.

Les plantes doivent être inspectées pour Xylella avant d'être déplacées de leur lieu de production enregistré et peuvent avoir besoin d'un deuxième test avant d'être exportées. (Le deuxième test sera à la discrétion des fonctionnaires de l'ONPV.)

Toute plante présentant des symptômes doit être officiellement testée pour Xylella conformément aux normes internationales convenues. Toutes les plantes originaires des zones où Xylella a frappé doivent être entièrement protégées physiquement pendant quatre ans avant l'exportation.

Plus tôt cette année, Dame Helen Mirren lui a apporté son soutien aux efforts du Royaume-Uni pour garder la maladie mortelle des plantes hors du pays en racontant une vidéo de prévention de Xylella fastidiosa.



Nouvelles connexes