`Une fraude présumée frappe les principaux supermarchés israéliens - Olive Oil Times

Une fraude présumée frappe les principaux supermarchés israéliens

Octobre 2, 2012
Charlie Higgins

Nouvelles Récentes

Rami Levy possède l'une des chaînes de supermarchés où les produits présumés frauduleux étaient vendus.

Les chaînes de supermarchés israéliennes Rami Levy et Home Center ont retiré des milliers de olive oil proconduits de leurs étagères à la suite d'une série de raids d'usine. Les enquêteurs soupçonnent que l'industrie "lampante»L'huile de qualité, impropre à la consommation humaine, était vendue sous forme d'huile d'olive.

Des soupçons ont été soulevés pour la première fois il y a plusieurs semaines, lorsque le ministère israélien de l'Agriculture a reçu des conseils de diverses sources indiquant des activités frauduleuses dans deux usines du nord d'Israël, selon Haaretz. Le coût exceptionnellement bas des huiles - 19.99 NIS (5.15 $) pour une bouteille de 750 millilitres d'huile d'olive par rapport à la gamme normale de 35 NIS (9.02 $) à 50 NIS (12.88 $) - a également soulevé des soupçons.

L'unité de surveillance de la faune et de la flore du ministère de l'Agriculture, en coordination avec le ministère de la Santé, a mené les raids, qui ont conduit à la confiscation de 25 tonnes de huile. Les usines, a déclaré le ministère de la Santé, étaient autorisées à filtrer l'huile d'olive mais pas à la raffiner, et le propriétaire des deux sites avait déjà été empêché de vendre de l'huile d'olive en raison de violations antérieures.

"Le huile étant importé en Israël comme impropre à la consommation humaine, il n'a fait l'objet d'aucune inspection par le ministère de la Santé du port. Il a subi un traitement chimique, après quoi il a été vendu comme comestible », ont déclaré des enquêteurs à des sources.

L'huile saisie sera testée dans des laboratoires gouvernementaux pour déterminer si elle répond ou non aux normes de fabrication israéliennes. Les violations confirmées des normes sanitaires entraîneraient des poursuites judiciaires.

La Direction des douanes israéliennes a également été informée d'une éventuelle fraude douanière. Selon la loi israélienne, les tarifs ne sont pas requis pour importer l'huile utilisée pour l'éclairage des lampes par opposition aux huiles comestibles. Originaires d'Espagne et de Grèce, les huiles importées en question étaient transformées dans les usines israéliennes et vendues sous quatre ou cinq marques.

La chaîne Rami Levy Shivuk Hashikma n'a pas tardé à répondre aux récentes allégations. Le propriétaire, Rami Levy, a déclaré avoir reçu les permis nécessaires pour vendre les huiles, y compris un permis de fabrication du ministère de la Santé, le sceau de l'Office israélien de l'huile d'olive, la norme ISO 9001 et la certification de la kashrut.

"Lors d'une conversation que j'ai eue avec le fabricant, il a affirmé que les allégations n'étaient pas exactes », a déclaré Levy à Haaretz. "Le ministère de la Santé et le ministère de l'Agriculture ne m'ont pas contacté à ce sujet, mais par prudence, je retire les produits en discussion des étagères jusqu'à ce que le problème soit résolu.



Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions