` L'Association italienne de l'huile d'olive se réunit à propos des données du marché frais - Olive Oil Times

L'association italienne de l'huile d'olive se réunit sur les données du marché frais

Jun. 20, 2011
Lucy Vivante

Nouvelles Récentes

ASSITOL, l'Association de l'industrie pétrolière italienne, représentant les conditionneurs d'huile d'olive et d'huiles de graines, a tenu une conférence pour examiner le volume du marché de l'huile d'olive en 2010 et donner des indications sur les premiers mois de 2011. Suite à cet examen, la presse a entendu un panel de experts discutant de certains des défis auxquels sont confrontés les membres. La réunion s'est tenue le 15 juin à Rome, à l'hôtel Minerva. C'était un endroit approprié pour la conférence puisque Minerva (Athéna aux Grecs) était crédité de la création de l'olivier dans le monde antique.

Claudio Ranzani, directeur général de ASSITOL, est passé par les chiffres de 2010 qui étaient plus positifs pour le marché intérieur et extra vierge que pour le marché d'exportation et les autres qualités d'huile d'olive. Les membres, qui comprennent des entreprises bien connues comme Bertolli et Colavita, ont emballé environ 250,000 67 tonnes d'huile d'olive l'année dernière. La majeure partie, soit 29 pour cent, était de l'huile d'olive extra vierge; l'huile d'olive représentait 60 pour cent du total; et l'huile de grignons représentée restante. Le huile emballé par les entreprises était à environ 40% importé et 2010% national. Le tonnage total pour 1 a chuté de 2009 pour cent par rapport aux niveaux de -, l'huile d'olive moins chère ayant déprimé le total.

Des ventes plus importantes de la vierge extra plus précieuse et des prix plus élevés compensaient le glissement de tonnage. M. Ranzani a partagé une diapositive contenant des données intéressantes pour l'exportation de vierges extra de niche. Pour les marchés d'exportation, le DOP / IGP a augmenté de 21 pour cent par rapport à 2009, l'extra vierge italienne a augmenté de 4 pour cent plus modestement, tandis que le bio a diminué de 8 pour cent. Les sociétés ASSITOL ont généré un milliard d'euros l'an dernier.

La nouvelle réglementation de l'UE pour les esters alkyliques maximaux autorisés est considérée comme positive par ASSITOL. Le public a entendu le professeur Lanfranco Conte de l'Université d'Udine, qui a parlé de la genèse des tests d'ester d'alkyle et de l'importance des tests en anneau. Il était particulièrement préoccupé par le manque de financement pour la recherche universitaire, le trop petit nombre d'étudiants et ce que cela signifiera pour l'avenir.

Ranieri Filo della Torre, directeur d'UNAPROL, un consortium de 550,000 oléiculteurs, a parlé des contrôles nécessaires pour garantir des produits de haute qualité. Il a évoqué les récents décès tragiques dus à l'e-coli en Allemagne du Nord pour souligner l'importance de chaînes d'approvisionnement claires pour assurer la sécurité. D'autres orateurs ont parlé des règles d'étiquetage mercuriel de l'UE et de l'arrêt récent des expéditions d'huile d'olive dans les ports. Sous le régime du nouveau ministre de l'Agriculture, Saverio Romano, les expéditions ont été arrêtées pour tests, retardant la cargaison de plusieurs semaines, ce qui a provoqué la colère des clients.

Dans l'Union européenne, l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne sont les plus gros importateurs de huile des sociétés ASSITOL. En dehors de l'UE, les pays sont les États-Unis, le Japon et l'Australie. Les chiffres d'exportation de janvier 2011 se sont améliorés de 30 pour cent par rapport à janvier 2010.

Un participant à la conférence, Mauro Meloni, un consultant extra vierge, dans une conversation informelle a exprimé son plaisir avec Michelle Obama qui se concentre sur l'amélioration du régime alimentaire américain. La Première Dame a partagé des recettes à base d'huile d'olive. Il faisait des maths, "Si les citoyens américains mangeaient 23 grammes ou deux cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge chaque jour, il n'y en aurait pas assez. Et avec son sourire, on pouvait voir que ce serait un problème qu'il aimerait avoir.

Les orateurs de la conférence étaient Palmino Poli, président d'ASSITOL; Claudio Ranzani, directeur général d'ASSITOL; Lanfranco Conti, Université d'Udine, Angelo Cremonini, président de "Groupe Olio di Oliva »; Domenico Mastrogiovanni, CIA; Vincenzo Peluso, AGEA; Giuseppe Di Rubbo, MIPAAF-POCOI IV; Raniero Filo della Torre, Directeur de l'UNAPROL; et Giorgio Dell'Orefice, Agrisole.

.

Merci à Silvia Cerioli, attachée de presse d'ASSITOL

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions