Europe

Les pertes de récoltes en France se traduisent par une réduction des stocks et une hausse des prix

Jun. 9, 2015
Par Alice Alech

Nouvelles Récentes

Un récent examen de l'Association interprofessionnelle française de l'huile d'olive (Afidol) a indiqué une forte baisse de la production française d'huile d'olive pour la saison 2014-2015 avec seulement 2,000 tonnes d'huile d'olive produites cette année.

Afidol a estimé la perte totale en France à 10 pour 25 pour cent, la pire année depuis 1956 lorsque le gel sévère a endommagé les oliviers du pays. Certaines fermes ont augmenté leurs prix et la plupart des usines contrôlent leurs stocks.

La Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'une des régions les plus touchées des régions productrices d'huile d'olive du sud, a enregistré une perte sévère de 69% avec une production de 1,031 tonnes au cours de la saison 2014-15, contre 3,346 tonnes en 2013-14. .
Voir plus: Couverture complète de la récolte d'olives 2014
Le ministère français de l'Agriculture a annoncé de nouvelles mesures pour aider les producteurs en matière de paiement, d'impôts et de prêts. Afidol recevra également une aide gouvernementale pour les mesures de lutte contre les ravageurs.

Alexandra Paris à Afidol a déclaré: «Afidol a mené des négociations approfondies avec le ministère de l'Agriculture afin de trouver des solutions pour aider les producteurs et les usines à survivre à cette année difficile. Nous avons également développé notre communication avec les producteurs d'olives en leur fournissant des nouvelles plus récentes pour mieux les informer et les guider dans l'entretien de leurs oliviers tout au long de l'année. »

Certains moulins et domaines se sont adaptés à la pénurie en réduisant la quantité de huile disponible pour leurs clients.

Publicité

Paris a ajouté: «Pour satisfaire leur client, la plupart des usines ont réduit les quantités vendues, pas plus que les conteneurs 1 ou 2 litres. L'objectif est d'avoir l'huile à offrir le plus longtemps possible et peut-être jusqu'à la prochaine campagne. Mais ce sera difficile. »

L'Institut national des produits agricoles et marins, connu sous le nom de France Agrimer, a déclaré que les résultats désastreux étaient principalement dus aux ravages de la maladie de la mouche de l'olivier; l'hiver doux, l'été frais et l'automne doux ont permis aux ravageurs de prospérer.

Il est trop tôt pour le prévoir mais, comme d'autres oléiculteurs en Italie et en Espagne, les Français espèrent que la situation s'améliorera pour 2015-2016. Ils sont prêts à lutter contre l'attaque de la mouche, mais la France connaît actuellement une vague de chaleur qui pourrait provoquer les petites olives sèchent et affectent la récolte en octobre.

Publicité

Alexandra Paris d'Afidol a ajouté: «Pour la prochaine campagne, il est trop tôt pour dire ce qui va se passer. La floraison semble bonne mais la récolte est loin et une bonne récolte est une combinaison de différents facteurs dont le climat. Nous devons être patients. "

Avec les bonnes conditions météorologiques, la production d'huile d'olive en France génère généralement un peu plus de 5,000 XNUMX tonnes.

Publicité