Europe

La récolte des olives en France menacée par la sécheresse

Une sécheresse prolongée dans le département français des Alpes-de-Haute-Provence menace la récolte des olives qui vient de commencer dans la région.

Oliveraie, provence, france
Octobre 21, 2016
Par Isabel Putinja
Oliveraie, provence, france

Nouvelles Récentes

Une sécheresse prolongée dans le département français des Alpes-de-Haute-Provence menace la récolte des olives qui vient de commencer dans la région.

La région sud-est de la France a connu une période prolongée sécheresse, avec une humidité du sol en baisse de 70%. Les précipitations ont été inférieures à la moyenne pendant la majeure partie de 2016 et des mesures d'économie d'eau ont été imposées dans certaines régions.
Voir plus: Couverture complète de la récolte d'olives 2016/2017
Bien que les oliviers puissent résister à des conditions de sécheresse, un manque d'eau prolongé affecte l'olivier car l'arbre perd une partie de sa récolte pour qu'il puisse survivre. "Les arbres ont également été affectés par une saison printanière froide qui a retardé les étapes de floraison et de pollinisation », a déclaré Olivier Nasles, président de l'Association française interprofessionnelle des olives (Afidol). La Provence. "Il y aura moins d'olives cette année: nous aurons probablement entre 3500 et 4000 tonnes d'huile d'olive, contre 5600 tonnes l'année dernière… »

Les oléiculteurs du département voisin du Vaucluse, où les pluies sont également rares, subissent un sort similaire. "Depuis janvier, nous n'avons eu que 300 millimètres de pluie, ce qui représente moins de la moitié de la moyenne », a souligné Eric Mathieu, président de GOV, un groupement d'oliviers du Vaucluse. "Les producteurs d'ici ne s'attendent pas à une bonne récolte, contrairement à l'année dernière qui a produit une récolte record de 700 tonnes d'huile. »

Mathieu estime qu'en Vaucluse, le rendement de cette année atteindra au maximum 300 tonnes: "Les olives ne seront même pas cueillies dans les vieux bosquets qui ne sont pas irrigués, tandis que dans d'autres, les olives sont très petites, voire inexistantes. »

Les producteurs qui ont système d'irrigation en place, attendent une récolte normale. Mais par rapport à la récolte exceptionnelle de l'an dernier, les oléiculteurs du sud de la France font face à une récolte moyenne à moyenne au mieux.

Publicité


Nouvelles connexes