` Le rapport sur l'huile d'olive de la Commission du commerce doit sortir lundi - Olive Oil Times

Le rapport de la Commission du commerce sur l'huile d'olive doit être présenté lundi

Août 9, 2013
Olive Oil Times L'équipe

Nouvelles Récentes

Le rapport sur l'huile d'olive de la Commission du commerce doit être présenté mardi
John Sessler (à gauche), président de l'American Olive Oil Association, à la Commission du commerce international des États-Unis à Washington en décembre dernier.

L' enquête par la Commission du commerce international des États-Unis (USITC) sur la compétitivité de l'industrie de l'huile d'olive devrait être remis lundi au Comité des voies et moyens de la Chambre des représentants des États-Unis.

Depuis un audition à Washington en décembre dernier, où vingt témoins, dont des producteurs, des chimistes et des importateurs, ont témoigné sur des questions allant des subventions et des tarifs à la qualité de l'huile d'olive et à la fraude, l'USITC a collecté des informations sur les pratiques 2008 - 2012 des principaux fournisseurs d'huile d'olive du monde entier, soulignant la Producteurs américains, espagnols, italiens et nord-africains.

Le rapport abordera quatre domaines:

  • Examiner les données commerciales sur la production, la transformation et la consommation d'huile d'olive.
  • Analyser les marchés internationaux d'importation et d'exportation, y compris le commerce entre l'Europe et l'Afrique du Nord, les tarifs et les classifications de l'huile d'olive.
  • Évaluer les facteurs affectant la consommation américaine, notamment les normes, le classement et les prix.
  • Comparez les forces et les faiblesses concurrentielles des principaux pays producteurs et transformateurs d'olives, y compris l'organisation industrielle, la technologie et la transformation de l'huile d'olive, les influences gouvernementales, les coûts de production, les approches de commercialisation et les taux de change.

L'industrie américaine naissante de l'huile d'olive vise plus de deux pour cent de la demande intérieure qu'elle fournit actuellement, et elle fait pression pour "des règles du jeu équitables »pour concurrencer les exploitations agricoles européennes subventionnées et certains exportateurs qui, selon eux, occupent les rayons des supermarchés avec des produits de mauvaise qualité et souvent mal étiquetés.

Nouvelles connexes