` L'Argentine déclare l'huile d'olive comme un `` aliment national '' - Olive Oil Times

L'Argentine déclare que l'huile d'olive est un «aliment national»

Décembre 1, 2012
Charlie Higgins

Nouvelles Récentes

Concrétiser une initiative qui a commencé dans la province de La Rioja le mois dernier, La Chambre nationale des députés d'Argentine a approuvé un projet de loi pour faire de l'huile d'olive un »nourriture nationale.' L'initiative vise à promouvoir la production, la commercialisation et la consommation intérieure de produits à base d'huile d'olive par la création du Programme fédéral de promotion de l'huile d'olive argentine, selon ANDigital.

«[L'initiative] vise à renforcer les économies régionales de notre pays. L'un des objectifs est de diversifier la commercialisation d'un produit avec une telle appréciation sociale et commerciale et ainsi d'augmenter la consommation sur le marché local », a déclaré Javier Tineo, le député de La Rioja qui a rédigé le projet de loi.

"Nous pensons que nos politiques publiques devraient promouvoir à la fois la production primaire, avec des olives entièrement récoltées sur le sol argentin, et l'industrialisation dans le pays », a ajouté Tineo.

Le nouveau programme fédéral vise à augmenter la consommation intérieure, qui n'est actuellement que de 125 grammes (4.4 onces) par habitant par an, selon Le Soleil.

Toutefois, Argentine est le plus grand producteur d'olives des Amériques, avec une récolte de 200,000 tonnes déclarée en 2011. Le pays se classe quatrième sur la liste des principaux producteurs mondiaux, juste derrière l'Union européenne, la Turquie et l'Égypte, et contribue à hauteur de 6.4 pour cent de la production mondiale totale.

Publicité

Après l'approbation du projet de loi, Tineo a comparu devant des membres de la communauté locale à Aimogasta dans le comté de La Rioja d'Arauco.


Javier Tineo

"Nous sommes très contents. Nous l'avons fait en pensant à La Rioja, à ses producteurs et à la nécessité d'incorporer un produit de la plus haute appréciation sociale dans le panier alimentaire de base des Argentins », a déclaré Tineo.

"Dans notre pays, sur quatre litres d'huile, les Argentins n'en consomment qu'un. Le reste est vendu à l'étranger. En revanche, d'autres pays doivent importer du huile car ils consomment plus qu'ils ne produisent. Nous sommes le plus grand producteur d'olives d'Amérique latine et le dernier dans l'échelle de consommation », a-t-il ajouté.



Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions