` Le petit-déjeuner avec une EVOO à haute teneur en phénol réduit l'inflammation liée au diabète et aux maladies cardiaques

Santé

Le petit-déjeuner avec une EVOO à haute teneur en phénol réduit l'inflammation liée au diabète et aux maladies cardiaques

Juillet 7, 2014
Par Louise Taylor

Nouvelles Récentes

Une nouvelle étude pub­lished in Food Chem­istry shows that adding phe­nol-rich olive oil to break­fast suc­cess­fully low­ers the inflam­ma­tion linked to meta­bolic syn­drome.

Inflam­ma­tion is asso­ci­ated with meta­bolic syn­drome, an increas­ingly com­mon con­di­tion char­ac­ter­ized by the pres­ence of three of the fol­low­ing patholo­gies in an indi­vid­ual: obe­sity (par­tic­u­larly abdom­i­nal fat), high blood pres­sure, a low level of "un bon cholestérol HDL, une glycémie à jeun élevée et un taux élevé de triglycérides. Non traité, le syndrome métabolique peut déclencher le diabète, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiaques.

Quarante-neuf patients atteints du syndrome métabolique ont ajouté 40 ml d'huile d'olive vierge à teneur élevée, moyenne ou faible en phénol à leur petit-déjeuner. L'huile d'olive riche en phénol (parties 398 par million) a neutralisé l'expression des gènes pro-inflammatoires chez les patients tout en réduisant les cytokines pro-inflammatoires dans le plasma sanguin. Le résultat a été un niveau global inférieur d'inflammation post-repas.

Phe­nols — phy­to­chem­i­cals found in plant-based foods such as olives, cof­fee, tea, and choco­late — have been enjoy­ing the nutri­tional lime­light as an increas­ing num­ber of health-related ben­e­fits are revealed. While the lion’s share of stud­ies to date focus on their anti-oxi­dant ben­e­fits, grow­ing evi­dence shows that phe­nols also reduce inflam­ma­tion.

L'inflammation chronique de bas grade précède et prédit l'apparition du diabète chez les adultes atteints du syndrome métabolique et les chercheurs pensent qu'elle joue un rôle similaire dans les maladies cardiovasculaires. On estime que plus de 30 pour cent de tous les adultes aux États-Unis souffrent du syndrome métabolique, un phénomène observé dans d'autres pays occidentaux et qui se propage rapidement aux pays en développement, dont l'Inde, la Chine et le Brésil.

Cette étude ajoute des informations précieuses sur la compréhension de la façon dont les phénols réduisent l'inflammation en modulant les voies de signalisation cellulaire et suggère qu'un petit-déjeuner comprenant de l'huile d'olive riche en phénol aide à soulager l'inflammation associée au syndrome métabolique et aux maladies connexes.

Publicité

Articles liés