Abed El-Hachemi a défendu son titre au marathon des oliviers de 2019

Alors que la saison officielle de la récolte des olives a débuté à Sfax, dans le sud de la Tunisie, des coureurs de partout en Tunisie et de l'Algérie voisine ont pris leurs marques pour le septième marathon des oliviers du pays, dimanche.

L'athlète algérien Abed El-Hachemi, qui a franchi la ligne d'arrivée en deux heures et minutes 44, a remporté sa deuxième victoire consécutive et a reçu un dinar tunisien 1,000 ($ 354). Il a terminé le cours environ six minutes plus lentement que dans 2018.

La foule attendait très longtemps avant que le Franco / Tunisien Philippe Houssin ne devienne le deuxième après trois heures et les minutes 39 suivi de la troisième place par le coureur de Sfax, Salim Bejaoui.

Lors du marathon féminin, la Tunisienne Mahbouba Belgacem a été la première à franchir la ligne d'arrivée après avoir couru pendant quatre heures et minutes 17. Des médailles d'argent et de bronze sont également allées à des femmes tunisiennes. Syrine Mejri est arrivée deuxième et Rania Houas troisième.

L'Algérie a également excellé dans le semi-marathon masculin où Housseyn Halloufi a gagné et empoché des dinars tunisiens 600 ($ 212), tandis que son compatriote Hassen Halloufi s'est classé deuxième et le Tunisien Khalil Soltani a été le troisième coureur à domicile.

Les femmes tunisiennes ont dominé le semi-marathon lorsque la chefia Hendaoui a remporté la médaille d’or, Leila Annabi a remporté la médaille d’argent et l’Algérienne Lynda Hamiane a terminé troisième.

La star de la course au km 10 était Mohamed Kazdaghli, un athlète âgé de 85, qui a terminé la course en un peu plus d’une heure, battant beaucoup de ses plus jeunes concurrents, bien qu’il ait été battu par l’Algérien Ali Rekhrou, vainqueur. Le coureur tunisien Abdelrahim Zhoui a remporté la médaille d’argent et Fares Debaya, également de Tunisie, a remporté la médaille de bronze.

Les médailles d'or, d'argent et de bronze du km 10 féminin ont été attribuées aux coureuses tunisiennes Chahira Barghouthi, Rawya Triki et Maryem Benkrayem.

Les concurrents étaient motivés à participer au marathon des oliviers par plusieurs objectifs. Wajdi Crif Damak, anesthésiste dans une clinique de Sfax, a couru le semi-marathon avec une banderole déclarant "Une Tunisie - Un objectif." Olive Oil Times son rêve était une Tunisie unie avec des gens de tout le pays qui se réunissaient pour un avenir meilleur.

Aymen Ghorbel, qui a couru la course 10 km nous a dit qu'il avait participé à la préparation du prochain marathon de Tunis et Karim Boughzala nous a dit que c'était la troisième fois qu'il participait à la course 10 km avec des amis uniquement "pour le plaisir".

Naamen Bouhamed a lancé le premier marathon des oliviers à 2012 et aspirait à développer le tourisme sportif en Tunisie grâce à un événement sportif de classe mondiale auquel ont participé des athlètes d'élite et des coureurs internationaux.

Malgré un nouveau parcours plus rapide, le 2019 Marathon a eu du mal à attirer des concurrents d'élite et des coureurs internationaux avec moins de participants dans les deux catégories que dans la course 2016 qui a accueilli des participants du Royaume-Uni, de France, d'Allemagne, de Hongrie, d'Éthiopie et du Maroc.

Bouhamed, toujours souriant et toujours enthousiaste, a évoqué les défis auxquels il était confronté, notamment la difficulté à obtenir des visas, la bureaucratie et le manque de soutien des autorités.

Bouhamed est resté optimiste quant à la réalisation de sa vision d'attirer davantage de touristes dans la ville historiquement riche de Sfax (qui a demandé le statut de patrimoine mondial de l'UNESCO), ainsi que dans d'autres régions du sud de la Tunisie qui restent largement inexplorées par les touristes qui convergent généralement dans les stations balnéaires. de Sousse et Hammamet.

Des centaines de jeunes de Sfax et des environs, y compris l'île de Kerkennah, se sont rassemblés dans l'ancienne médina de la ville pour une «Fun Run» de 3-km organisée l'après-midi avant le marathon. Les festivités se sont poursuivies dans la soirée avec une exposition de culture sfaxienne et de musique traditionnelle en direct.

Le marathon des oliviers porte bien son nom. Il se déroule dans la plus grande région oléicole de Tunisie, qui produit près de 80 pour cent de l'huile d'olive du pays.

Notre journaliste a noté que les oliviers étaient chargés de fruits charnus, ce qui semble corroborer une prédiction antérieure du ministère tunisien de l'Agriculture selon laquelle la production d'huile d'olive dans ce pays d'Afrique du Nord pourrait atteindre la tonne 350,000 cette saison, faisant de la Tunisie le deuxième plus grand producteur mondial. producteur.

En octobre, la course à la présidence tunisienne a été remportée par Kais Saied, professeur de droit âgé de 61. Saied a obtenu près de 72 pour cent du vote électoral tandis que son principal opposant, Nabil Karoui, un nabab emprisonné dans les médias accusé de corruption et de blanchiment d’argent, traînait derrière avec le soutien de seulement 27 pour cent de l’électorat.




Commentaires

Plus d'articles sur: ,