Une étude a révélé que Mediterranean diet (MedDiet) s'est avéré plus efficace qu'un régime pauvre en graisses pour réduire les graisses hépatiques (HF), qui désignent les graisses du foie.

Étant donné que l'hyperfréquence élevée est liée à des maladies graves, la découverte a des implications pour le bien-être qui vont bien au-delà de la santé du foie.

Le régime méditerranéen / pauvre en glucides a entraîné une diminution plus importante de la teneur en graisse hépatique que le régime faible en graisse, et les effets bénéfiques sur la santé étaient au-delà des effets favorables de la perte de graisse viscérale.- chercheurs sur l'étude

L'étude, publiée dans le Journal of Hepatology, a examiné si les pertes de HF liées à des interventions diététiques étaient liées à des pertes de graisse viscérale, appelée graisse abdominale ou abdominale.

Il s'agissait de participants 278 d'un âge moyen de 48 présentant de la graisse viscérale et des lipides élevés dans le sang. Les individus ont été assignés au hasard soit un régime MedDiet, soit un régime pauvre en graisse, avec et sans exercice, pendant les mois 18. La graisse viscérale a été mesurée par imagerie par résonance magnétique.

Voir plus: Health News

Après six mois et 18, les deux groupes diététiques ont présenté une réduction de l'IC, qui était liée à un abaissement de la graisse viscérale qui dépassait ce à quoi on pouvait s'attendre en raison d'une perte de poids. De plus, le MedDiet était associé à une diminution significativement plus importante de l’HF et cardiovascular disease facteurs de risque.

«Une teneur élevée en graisse hépatique est associée au syndrome métabolique, au diabète sucré de type 2 et à la maladie coronarienne», ont écrit les chercheurs. «Dans cet essai d'intervention d'un mois sur 18, un régime méditerranéen / pauvre en glucides induisait une diminution plus importante de la teneur en graisse hépatique qu'un régime pauvre en graisse, et les effets bénéfiques sur la santé étaient au-delà des effets favorables de la perte de graisse viscérale."

La gynécologue et médecin en fertilité Tina Koopersmith, du centre de reproduction pour femmes de la côte ouest à Sherman Oaks, en Californie, n'a pas participé à l'étude, mais a Olive Oil Times que les résultats ont un sens pour elle puisque le régime méditerranéen est non seulement faible en gras, mais également riche en nutriments importants.

«Le MedDiet diffère du régime pauvre en graisses de différentes manières», a-t-elle déclaré. "Il est beaucoup plus riche en acides gras monoinsaturés sains, présents dans extra virgin huile d'olive, avocats et noix. De plus, il contient moins de sucre et de grains raffinés qu'un régime alimentaire standard faible en gras. »

"On observe souvent une HF avec un syndrome dysmétabolique, une condition de résistance à l'insuline, une pression artérielle élevée et un prédiabète", a-t-elle ajouté. «Les matières grasses dans ce domaine sont également un indicateur ou un facteur de risque de troubles cardio-métaboliques tels que diabetes et une maladie cardiaque. "

"Les résultats de l'étude suggèrent un renversement ou une amélioration de certaines des étiologies sous-jacentes des maladies courantes actuelles", a-t-elle poursuivi. «Pendant des années, on nous a dit d’éviter toute graisse dans le régime en raison du lien entre l’HF et certains troubles, ainsi que de l’association entre la plaque athérosclérotique et les maladies cardiaques. Cependant, les gens dans France et dans les pays qui bordent la mer Méditerranée, n'évitent pas les graisses dans l'alimentation, mais elles n'ont pas l'incidence de maladies chroniques que nous voyons dans le monde. United States».

«Ces dernières années, les scientifiques qui se sont penchés plus avant sur le MedDiet ont constaté que sa teneur élevée en acides gras monoinsaturés et son évitement des glucides raffinés semblent être associés à de meilleurs résultats», a-t-elle conclu. «Les recherches montrent également que le MedDiet est lié à une résistance à l'insuline plus basse et à un dépôt moins important de graisse dans le foie. Ces effets conduisent à un meilleur fonctionnement du foie avec moins d'inflammation dans le corps, ce qui se traduit par une meilleure santé. "




Plus d'articles sur: , ,