Riccardo Macari taille un olivier.

Par une journée ensoleillée de juillet, nous atteignons la région des châteaux romains où pruner Riccardo Macari is man­ag­ing an organic olive grove. Today, cooler air pro­vides relief from a heat-​wave that has affected Italy pour les deux dernières semaines.

«Cette période chaude a suivi la lower than aver­age tem­per­a­tures d'avril et de mai, qui avaient en partie éradiqué certains parasites, comme la teigne de l'olivier (Prays oleae), qui représente toujours une menace dans certaines régions », a déclaré Macari. "Maintenant, plusieurs producteurs peuvent avoir des problèmes avec la tache de paon et l'anthracnose [causés par les champignons Spilocaea oleaginea et Colletotrichum gloeosporioides, respectivement], qui au cours de l'hiver dernier, pluvieux avec des températures douces, ont trouvé des conditions favorables au développement."

The pruner con­sid­ered that those who did not act in time, for exam­ple with copper-​based fungi­cides, may expe­ri­ence sig­nif­i­cant defo­li­a­tion due to the Peacock’s spot, which is able to move from the old leaves to the new ones.

Dans certaines régions, nous subissons encore les dégâts du gel de l'an dernier, car la fructification se produit principalement sur les branches de l'année précédente.- Riccardo Macari, champion italien de la taille des oliviers

“Already in February, it was pos­si­ble to pre­dict that humid­ity, given by short rains with higher than aver­age tem­per­a­tures, would have trig­gered these dis­eases,” he said, adding that he treated dif­fer­ent olive groves with copper-​based prod­ucts con­tain­ing hydrox­ide, oxy­chlo­ride, and above all gly­ci­nate or chelates, which min­i­mized defo­li­a­tion.

Après la récolte, dans certaines régions, il a immédiatement commencé à tailler. "Dans les oliveraies où je devais enlever jusqu'à X% pour cent du feuillage des arbres avec des auvents de petit diamètre, j'ai commencé à tailler bientôt", a-t-il déclaré. «Alors que pour les coupes lourdes, comme dans le cas de la taille de réforme qui nécessite des travaux sur la structure principale de l'usine, j'ai attendu que le froid et les gelées soient finis, en mars.»

Cependant, à la fin du printemps de l’année dernière, an extra­or­di­nary cold snap a frappé l'Italie et d'autres pays européens, il est devenu clair que nous devons évaluer la situation correctement pour devancer les extreme weather events.

Voir plus: Organic Olive Oil

"Les dommages causés par le gel peuvent se produire si les plaies d'élagage sont encore ouvertes quand il gèle", a déclaré Macari. «Le gel pénètre, brisant les vaisseaux et provoquant la dessiccation de la branche ou de la plante entière. Dans certaines régions, nous subissons encore les dégâts du gel de l'an dernier, car la fructification se produit principalement sur les branches de l'année précédente. Cependant, même en été, nous devons faire une pause dans la taille, sauf pour les jeunes plants de moins de quatre ans. »

In this area, in mid-​April, the first ‘mignole’ (in Italian), the inflo­res­cences of the olive trees, popped up. During that period, which is cru­cial, abun­dant rains could be harm­ful as they dilute the pollen, com­pro­mis­ing the pol­li­na­tion and there­fore the fruit set­ting, Macari noted.

As long as the flow­ers were closed, farm­ers could apply Boron-​based prod­ucts and bio-​stimulants, con­tain­ing pro­teins, amino acids and other sub­stances, to increase the pollen tube. However, Macari sug­gests act­ing well before or after the fruit set­ting.

"Immédiatement après cette phase, nous pouvons garder le papillon de nuit sous contrôle avec des traitements appropriés", a-t-il déclaré.

During flow­er­ing, a sud­den increase of tem­per­a­tures from 9 degrees Celsius (48.2 degrees Fahrenheit) to 27 degrees Celsius (80.6 degrees Fahrenheit) in the area, along with hot winds in other regions, cre­ated prob­lems for the fruit set­ting. However, a good amount of fruit is now grow­ing, and in mid-​July a foliar fer­til­iza­tion can be done to harden the pit.

«Ensuite, s'il pleut ou que les températures baissent, nous devons immédiatement surveiller la présence du olive fruit fly (Bactrocera Oleae) et other pests», A déclaré Macari. "La teigne de l'olivier a trois générations par an, et avec des traitements appropriés, nous agirons sur la troisième génération."

Angelo Bo, a Tuscany-​based agron­o­mist spe­cial­ized in organic olive farm­ing, nous a donné d'autres réflexions sur le développement végétatif de l'olivier et les démarches à entreprendre au cours de ces mois.

"La floraison est une phase délicate qui comprend la formation du tube pollinique", a-t-il expliqué. «Ensuite, la pollinisation est suivie de la nouaison et de la formation des fruits. Tout d'abord, nous devons vérifier le nombre de fleurs, puis un deuxième contrôle de la production doit être effectué sur les fruits », ajoutant que« seulement deux à quatre pour cent des fleurs réussissent à devenir des olives ».

Bo a fait remarquer que des températures élevées pouvant atteindre 38 degrés Celsius (100.4 degrés Fahrenheit) créent des problèmes dans la nouaison, en particulier là où le développement des inflorescences a été retardé. "Cependant, dans certaines régions, où la phase de floraison a commencé tôt, le mois de mai a été défavorable en raison des basses températures", a-t-il souligné.

Jeunes olives en croissance. Photo gracieuseté d'Angelo Bo.

“Now, with the young fruits on our trees, we must be care­ful and plan mon­i­tor­ing oper­a­tions,” he added, explain­ing that traps for the olive fruit fly should be set up and, depend­ing on the ecosys­tem, fer­til­iza­tion, nutri­tional sup­ple­men­ta­tion, and bio-​stimulation as well as mon­i­tor­ing of and defense from pests should also all be planned.

“In lit­er­a­ture, if the per­cent­age of fruits attacked by the olive moth exceed the thresh­old of 15 to 20 per­cent, based on envi­ron­men­tal con­di­tions, then we can apply an ovi­ci­dal or lar­vi­ci­dal prod­uct,” Bo said, spec­i­fy­ing that a pos­si­ble fruit falling in the sec­ond half of July will be due only to a very small extent to this pest, mainly to other fac­tors, such as nutri­tional imbal­ances, over-​loading, or re-​balancing of the plant.

«Cette année, l'école des hautes études de Sant'Anna de Pise a suggéré que les agriculteurs toscans agissent à l'avance et installent des pièges contre les Bactrocera Oleae entre la fin juin et les premiers jours de juillet», a-t-il déclaré. "Dans les zones intérieures, cette action peut être retardée, cependant, en agriculture biologique, un facteur clé est de détecter à temps le début des vols, puis d'utiliser des répulsifs ou des adulticides pour empêcher la ponte."

La surveillance de la mouche des oliviers peut être effectuée avec des pièges chromotropes, qui sont des feuilles adhésives dont la couleur jaune attire tous les diptères, hommes et femmes, et les pièges à phéromones, qui contiennent la substance que les femelles utilisent pour attirer les mâles.

«À mon avis, la combinaison des deux types de pièges, au nombre de deux ou trois par hectare (quatre ou sept par acre) est la meilleure solution à la fois pour détecter le pic de vols et capturer les femelles afin de vérifier leur la fertilité », a ajouté Bo.

Dès que les premiers vols sont détectés, la stratégie, qui peut prévoir des répulsifs, des appâts ou des pièges de masse, doit être immédiatement mise en œuvre.

"Ces derniers fonctionnent bien sur des parcelles d'au moins cinq à 10 hectares (12.3 à 24.7 acres), tandis que sur de petites surfaces, nous avons de meilleurs résultats avec des répulsifs et des insecticides", a déclaré Bo, ajoutant qu'il est important d'être attentif aux stratégies. utilisé par les bosquets voisins.

"Si, par exemple, nous utilisons des pièges de masse, mais que les oliveraies environnantes sont traitées avec des répulsifs, il y a un risque d'attirer les mouches", a-t-il observé.

Useful repel­lents are cop­per, which has both a caus­tic and bac­te­rio­sta­tic effect, act­ing against the bac­te­ria laid by the flies with the eggs; kaolin-​based prod­ucts, which alle­vi­ate the neg­a­tive effects of high tem­per­a­tures; and lime-​based prod­ucts with tack­i­fiers that give sta­bil­ity in case of rain.

On the other hand, insec­ti­cides based on com­pounds of the bac­te­r­ial species, Saccharopolyspora spin­ose, which act as adul­ti­cides can also be used. Lastly, if mass traps are used, they should be set up with a den­sity of 150 per hectare (220 per acre). They can be ready-​made or eas­ily hand­crafted with a bot­tle con­tain­ing water and sub­stances such as ammo­nia, vine­gar or bicar­bon­ate, along with raw scraps of anchovies or sar­dines.

“We should remem­ber that two years ago, the pro­longed heat com­pletely blocked the devel­op­ment of this pest in Tuscany as well as in many other regions,” Bo said. “Now, depend­ing on the area and tem­per­a­tures, we must really pay atten­tion to the fly and to the vegetative-​productive bal­ance of our olive trees.”

“We must be ready to imple­ment emer­gency irri­ga­tion or apply bio-​stimulants to limit the water stress in case of drought," il ajouta



Commentaires

Plus d'articles sur: , , ,