`Faire de la "magie" au Domaine de La Vallongue

Europe

Faire de la "magie" au Domaine de La Vallongue

Septembre 5, 2019
Pablo Esparza

Nouvelles Récentes

Non loin des rues touristiques des villages de Saint Rémy-de-Provence et Baux, les oliveraies de la Domaine de La Vallongue semblent grandir dans un tout autre monde.

Le domaine est placé au fond d'une vallée longue et étroite - Vallongue signifie "longue vallée »- au cœur des Alpilles, une petite chaîne de montagnes couverte de pins et de chênes à noyaux.

Ici, les oliviers, les vignes et les amandiers ont dû s'adapter aux vents forts, aux vents du mistral et aux sols calcaires.

Voir plus: Les meilleures huiles d'olive de France

Ce Parc Naturel Régional et les villages qui le composent sont l'un des endroits les plus visités de France.

"Ce vallon faisait partie de la Via Augusta, la voie romaine reliant l'Espagne à la capitale de l'Empire qui longeait tout le long de la côte méditerranéenne », raconte Laetitia Barthélemy, huilière et responsable de production de l'entreprise. Olive Oil Times.

Publicité





Alors que nous nous promenons dans les rangées d'oliviers, Barthélemy et Juliette Allain, directrice commerciale et marketing, se souviennent comment le propriétaire du domaine de 300 hectares, Christian Latouch, est tombé amoureux de "la magie ”de ce lieu en 2008 et a décidé de commencer à produire des vins et des huiles d'olive ici.

"Il y avait alors six hectares d'oliviers. Nous en avons maintenant 79, ce qui signifie environ 18,000 2015 oliviers. En 2015, cette aventure s'est poursuivie en XNUMX lorsque nous avons ouvert notre nouveau moulin à huile d'olive », explique Barthélemy.

"Le secret pour avoir une huile d'olive de meilleure qualité est la capacité de ramener les olives au moulin le plus rapidement possible et, comme ce sont nos bosquets et c'est notre moulin, cela nous permet de garder le contrôle de la logistique, des variétés que nous veulent et le degré de maturation que nous voulons », ajoute-t-elle.

La Vallongue a remporté un Gold Award Au 2019 NYIOOC Concours mondial d'huile d'olive.

Depuis les bureaux et le moulin du domaine, une ferme typiquement provençale entourée de pins et de cyprès, nous nous dirigeons vers les différents terrains appartenant à La Vallongue, situés dans les communes de Saint Rémy et Eygalières. La majorité d'entre eux sont des oliveraies nouvellement plantées.

Olives et oliviers à La Vallongue

D'autres ont survécu au grand gelée de 1956, qui a décimé de nombreux oliviers du sud de la France et du nord de l'Espagne. Ceux-ci partagent une forme caractéristique, avec un vieux tronc mort au milieu entouré de quatre nouvelles branches donnant à l'arbre une seconde vie.

La plupart du domaine cultive de l'huile d'olive non biologique, bien qu'une petite part d'huile biologique soit également produite.

"La production d'huile biologique est aujourd'hui complexe, mais nous la développons », suggère Barthélemy.

Lorsqu'on lui a demandé ce qui rend la production française d'huile d'olive particulière, Barthélemy souligne Appellation d'origine protégée (AOP), qui existe également dans d'autres pays européens, mais, dit-elle, est profondément enraciné en France.

"Les AOP sont destinés à relier les producteurs et leurs terres, en particulier un type particulier de sol (terroir, en français), le climat et surtout le savoir-faire. De plus, les AOP répondent aux demandes des consommateurs, qui s'intéressent de plus en plus aux aliments produits localement et entièrement traçables », explique-t-elle.

Domaine de la Vallongue

"Ce système fonctionnait déjà très bien dans le secteur du vin, nous avons donc commencé à l'appliquer à d'autres produits tels que les huiles de fromage », ajoute Allain.

La Vallongue appartient à l'AOP de La Vallée des Baux de Provence. Bien qu'il soit l'un des plus petits des huit AOP d'huile d'olive en France, il comprend seize villages et produit environ 15 pour cent de la production totale d'huile d'olive française.

Préserver et promouvoir la production de cultivars locaux est la clé du système AOP.

"Ici à La Vallongue, nous cultivons essentiellement cinq variétés typiques de la Vallée des Baux. Nous avons la Salonenque, qui tire son nom de la ville voisine de Salon de Provence », explique Barthélemy.

"Nous avons également le Berruguete et la Verdale des Bouches du Rhône, typiques de ce département et aux arômes herbeux et de pomme verte et la Grossane, endémique de la Vallée des Baux. Selon la légende, les seigneurs des Baux ont apporté cette variété des croisades. Et enfin, nous avons la Picholine, qui est petite et pointue. »

"Ces différents cultivars et avoir notre propre mil nous permettent d'offrir une grande diversité d'huiles aux saveurs différentes », ajoute le meunier.


Nouvelles connexes