`L'ONU, l'OMS et l'OMC appellent à agir face aux menaces pesant sur l'approvisionnement alimentaire

Nouvelles brèves

L'ONU, l'OMS et l'OMC appellent à agir face aux menaces pesant sur l'approvisionnement alimentaire

Avril 3, 2020
Costas Vasilopoulos

Nouvelles Récentes

Trois organisations mondiales ont publié une rare déclaration commune mettant en garde contre une éventuelle insuffisance mondiale de denrées alimentaires en raison des interdictions de commerce et d'exportation appliquées à la suite de la nouvelle pandémie de coronavirus.

Nous devons nous assurer que notre réponse à COVID-19 ne crée pas involontairement des pénuries injustifiées d'articles essentiels et exacerbe la faim et la malnutrition.- Déclaration conjointe ONU, OMS et OMC

"Alors que les pays prennent des mesures pour mettre un terme à l'accélération de la pandémie de COVID-19, il faut veiller à minimiser les impacts potentiels sur l'approvisionnement alimentaire ou les conséquences imprévues sur le commerce mondial et la sécurité alimentaire, '' Qu Dongyu, chef de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture ( FAO) de l'ONU, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, et Roberto Azevedo, directeur de l'OMC, ont déclaré dans leur déclaration conjointe.

Ils ont appelé à la facilitation du transport des marchandises pour le bien des citoyens, car l'expérience a montré que les barrières commerciales et les interdictions d'exportation peuvent nuire aux personnes et aux pays - en particulier aux plus vulnérables.

"L'incertitude sur la disponibilité des aliments peut déclencher une vague de restrictions à l'exportation, créant une pénurie sur le marché mondial », indique le communiqué. "De telles réactions peuvent modifier l'équilibre entre l'offre et la demande de denrées alimentaires, entraînant des pics de prix et une volatilité accrue des prix », ont écrit les trois dirigeants.

"Nous avons appris des crises précédentes que ces mesures sont particulièrement préjudiciables aux pays à faible revenu et à déficit vivrier et aux efforts des organisations humanitaires pour acheter de la nourriture à ceux qui en ont désespérément besoin. »

Publicité

Les organisations ont souligné la nécessité de protéger les producteurs et les travailleurs du secteur alimentaire "pour minimiser la propagation de la maladie dans ce secteur et maintenir les chaînes d'approvisionnement alimentaire. »

Les consommateurs, à leur tour, et surtout les plus vulnérables, "doivent continuer à être en mesure d'accéder à la nourriture au sein de leurs communautés dans le cadre d'exigences strictes en matière de sécurité », a souligné la déclaration, tandis que les informations sur la production, la consommation et les stocks disponibles devraient être facilement disponibles pour empêcher les pratiques d'achat de panique et de thésaurisation des aliments.

La déclaration s'est conclue par un appel à tout le monde à contribuer à la disponibilité de la nourriture dans le cadre des mesures de verrouillage du coronavirus.

"Le moment est venu de faire preuve de solidarité, d'agir de manière responsable et d'adhérer à notre objectif commun d'améliorer la sécurité alimentaire, la sécurité alimentaire et la nutrition et d'améliorer le bien-être général des personnes dans le monde », ont lancé les administrateurs.

"Nous devons nous assurer que notre réponse à COVID-19 ne crée pas involontairement des pénuries injustifiées d'articles essentiels et exacerbe la faim et la malnutrition. »


Nouvelles connexes