L'Autorité antitrust italienne élimine Colavita de ses actes répréhensibles

L'Autorité antitrust italienne a blanchi Colavita Spa de toute accusation de pratiques commerciales déloyales à la suite d'un rapport publié en mai 2015 par le magazine de consommation Il Test Salvagente.

Septembre 20, 2016
Par Ylenia Granitto

Nouvelles Récentes

L'Autorité antitrust italienne a autorisé Colavita Spa d'une accusation antérieure de pratiques commerciales déloyales à la suite d'un rapport de mai 2015 par le magazine de consommation Il Test Salvagente.

Giovanni Colavita, le représentant légal de l'entreprise, a annoncé que Santa Sabina était conforme aux normes de qualité actuelles pour l'huile d'olive extra vierge.

"Après 15 mois, enfin, l'autorité italienne de la concurrence a clarifié sa décision n. 26161, publié le 22 août 2016 dans son bulletin officiel, qui a confirmé que, sur la base de l'analyse effectuée sur Santa Sabina, il en résulte que ce produit »correspond à la catégorie huile d'olive extra vierge telle que déclarée sur l'étiquette ». En conséquence, l'Autorité a jugé qu'il n'y avait pas de »pratiques commerciales déloyales ».»

La décision de l’antitrust est la dernière d’une série d’actes après la reportage par Il Test qui a commandé en mai 2015 une analyse de 20 huiles d'olive étiquetées »extra vierge 'distribué et vendu par les supermarchés les plus populaires en Italie. Certains ont été jugés simplement vierges par le magazine en raison de la présence de défauts organoleptiques découverts par les tests de panel.

Le procureur de Turin a par conséquent ouvert une enquête pour vérifier les accusations.

Publicité

Dans l'intervalle, les associations de consommateurs italiennes se sont plaintes auprès de l'autorité italienne de la concurrence pour demander des mesures à l'égard des entreprises au motif qu'elles "communications commerciales mensongères »présentant leurs produits comme extra vierge tout en appartenant à la catégorie de l'huile d'olive vierge inférieure.

En mai, le laboratoire de l'Inspection centrale pour la protection de la qualité et la prévention de la fraude des produits alimentaires (ICQRF) du ministère de l'Agriculture (Mipaaf) à Pérouse, a produit son rapport sur le lot 15203 de Santa Sabina, concluant que l'échantillon analysé "a été jugée conforme au type déclaré », soulignant que, pour diverses raisons, l'analyse précédente n'était pas suffisante pour fonder une évaluation des pratiques commerciales déloyales.

Comme le dit la décision antitrust, "les analyses réalisées par le Mipaaf-ICQRF sont de la plus grande fiabilité, tant les opérations d'échantillonnage que les analyses ultérieures ont été réalisées par des organismes publics chargés de ce type de contrôle, qui ont certifié chaque étape de la procédure, de l'échantillonnage à la certification. Sur la base des résultats de l'analyse, il a été certifié que Santa Sabina correspond à la catégorie »huile d'olive extra vierge »déclarée sur l'étiquette.»

"Nous étions confiants dans cette décision qui témoigne de l'engagement de notre famille envers la qualité », a déclaré Colavita. Olive Oil Times.


Nouvelles connexes