L'Italie promet 20 millions d'euros pour acheter de l'EVOO local pour les familles dans le besoin

Le déménagement vient après un effort antérieur pour fournir extra virgin l'huile d'olive aux familles touchées par la pandémie COVID-19 a suscité une controverse, les agriculteurs affirmant que l'effort favorisait les huiles importées par rapport aux huiles italiennes.

Teresa Bellanova
Août 12, 2020
Par Paolo DeAndreis
Teresa Bellanova

L'huile d'olive extra vierge sera bientôt incluse dans les colis d'aide distribués aux familles dans le besoin et à ceux qui ont été le plus durement touchés par la Pandémie de COVID-19.

La ministre italienne de l'Agriculture, Teresa Bellanova, a confirmé que 20 millions d'euros (23.6 millions de dollars) seront dépensés pour "100% d'huile d'olive extra vierge italienne »pour le projet.

Voir aussi: Mises à jour COVID-19

L'huile d'olive extra vierge sera achetée dans le cadre d'appels d'offres publics. Un vaste réseau de bénévoles et de soignants distribuera ensuite les trousses d'aide, qui comprennent également d'autres aliments essentiels, à ceux qui en ont besoin.

Lors d'une récente session au Parlement italien, Bellanova a souligné que le fonds d'urgence pour l'aide alimentaire dans son ensemble représente un montant total de 300 millions d'euros (354 millions de dollars).

Bellanova a ajouté que la chaîne alimentaire de l'huile d'olive a été face à plusieurs défis majeurs et le fonds aidera également le secteur à traverser ces temps difficiles. Elle a dit que l'argent sera également dépensé "éviter le gaspillage alimentaire »et soutenir les réseaux de volontaires locaux.

Publicité

Au cours de la session, le ministre italien a également abordé une vive controverse, qui a éclaté la semaine dernière concernant un appel d'offres distinct de 8 millions d'euros (9.4 millions de dollars) pour acheter de l'huile d'olive extra vierge pour les familles dans le besoin.

Les termes de l'offre de l'Agence pour les paiements dans l'agriculture (AGEA) ne précisent pas que les huiles doivent être d'origine italienne. En outre, le prix fixé par l'appel d'offres est de 3.20 € (3.77 USD) le litre, ce que de nombreux producteurs d'huile d'olive italiens considèrent comme trop bas.

"Les producteurs italiens d'huile d'olive sont incités par l'État à dépenser 8 millions d'euros pour une huile d'olive qui ne sera certainement pas italienne car il n'y a pas d'huile d'olive extra vierge italienne qui puisse coûter moins de 3.20 € le litre »,» Onofrio Spagnoletti Zauli, du Redémarrez l'association, dit.

Cependant, cette affirmation a été rejetée par Bellanova.

"Cet appel d'offres découle des critères imposés par la réglementation européenne », a-t-elle déclaré. "Ces conditions exigent que l'huile d'olive extra vierge soit produite à partir d'olives cultivées, pressées et conditionnées dans l'Union européenne. Cela est dû au fait que ces fonds proviennent du FEAD [le Fonds européen d’aide aux plus démunis]. »





Nouvelles connexes