Les importations augmentent en Espagne alors que les grandes marques contournent les tarifs américains

Les entreprises espagnoles réexportent davantage d'huiles du Portugal et de la Tunisie vers les États-Unis pour contourner les droits de douane.
Septembre 4, 2020
Eduardo Hernandez

Nouvelles Récentes

Les importations espagnoles d'huile d'olive ont atteint un sommet de quatre ans au cours de la campagne agricole 2019/20, selon les données publiées par le ministère espagnol de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation.

Un total de 208,500 tonnes d'huile d'olive a été importé dans le pays entre octobre 2019 et juin 2020, une augmentation de 71 pour cent par rapport à la même période de la campagne 2018/19 et une augmentation de 86 pour cent par rapport à la moyenne de la précédente. quatre campagnes.

Voir aussi: Nouvelles commerciales

Cristóbal Cano, responsable de l'huile d'olive pour les coopératives agroalimentaires d'Andalousie, a déclaré à Diario de Sevilla que l'augmentation des importations en Espagne est le résultat direct de la tarifs que les États-Unis ont imposé sur les importations emballées d'huile d'olive espagnole.

En raison du droit d'importation de 25 pour cent, qui a été imposé en octobre dernier, les exportations espagnoles d'huile d'olive vers les États-Unis ont chuté de plus d'un tiers au cours des six premiers mois de 2020 par rapport à la même période en 2019.

"L'huile d'olive ne peut pas aller aux États-Unis [emballée] avec une marque espagnole, donc très peu se passe », a déclaré Cano. "Et les entreprises qui exportaient doivent importer de l'huile d'olive d'autres pays afin de conserver leur marque et leur position. C'est la raison pour laquelle il y a eu une augmentation substantielle des importations. "

Cano a ajouté que la majorité de ces importations proviennent du Portugal et de la Tunisie.

Malgré la baisse significative des exportations vers les États-Unis, la demande croissante d'huiles espagnoles en Australie, au Brésil, au Canada et dans les autres États membres de l'Union européenne signifie qu'il y aura une augmentation modérée des exportations en 2019/20.

Le ministère estime ce chiffre à 1.36 million de tonnes pour la campagne agricole en cours, soit 3.6 pour cent de plus que la précédente et 13 pour cent de plus que la moyenne des quatre campagnes précédentes.





Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions