` Groupe de producteurs américains, rapport «60 minutes», qualifie l'accord commercial d'`` occasion manquée '' - Olive Oil Times

Le groupe de producteurs américain, dans un rapport de 60 minutes, qualifie l'accord commercial de «opportunité manquée»

Janvier 25, 2016
Wendy Logan

Nouvelles Récentes

Les secteurs de l'industrie agricole américaine expriment une certaine déception face aux termes de la récente Accord commercial Tans-Pacifique (TPP).

Kimberly Houlding, présidente de l'American Olive Oil Producers Association (AOOPA) a témoigné lors d'une audience la semaine dernière que le TPP "aurait dû être le début d'un forum des pays producteurs d'huile d'olive du Nouveau Monde », et qu'il aurait dû être le point de départ pour aborder les problèmes rencontrés par l'industrie aux États-Unis, en Australie, au Chili, au Mexique et en Nouvelle-Zélande.

Nous sommes préoccupés et déçus que cet accord manque une occasion majeure de promouvoir la transparence et des normes de qualité efficaces dans les pays du PTP.- Kimberly Houlding, Association américaine des producteurs d'huile d'olive

"Malgré les efforts de l'industrie américaine », a-t-elle déclaré, "l'accord est »Le chapitre sur les obstacles techniques au commerce n'inclut pas l'huile d'olive dans l'annexe ordonnant aux pays de former des groupes sectoriels pour traiter des normes, de l'étiquetage et de l'emballage des vins et spiritueux, des cosmétiques et d'autres produits. »

Houlding a cité dans son témoignage devant la Commission du commerce international des États-Unis la récente »Segment de 60 minutes qui a mis en évidence les risques pour la santé de l'huile d'olive frelatée devant environ 12 millions de téléspectateurs américains du programme. "C'est une pensée effrayante donnée par un expert de cette histoire qui a estimé que 75 à 80% de l'huile d'olive extra vierge exportée d'Italie vers les rayons des supermarchés américains est frauduleuse », a déclaré Houlding, se référant à »Auteur Extra Virginity, Tom Mueller, qui a été interviewé pour le segment.

Victoria Guida rapporté dans Politico le 15 janvier selon lequel Houlding affirmait que le PTP offrait l'opportunité de former un groupe basé aux États-Unis qui fournirait un contrepoids à la Conseil oléicole international qui représente le commerce de l'huile d'olive en Europe.

Il est toujours possible qu'une disposition puisse être ajoutée pour prévoir la création de groupes de travail ad hoc dont le but serait de traiter les questions de normes et de réglementation, qui continuent d'être une préoccupation générale pour l'industrie de l'huile d'olive dans son ensemble. Selon le porte-parole de l'USTR, Matt McAlvanah, "Le chapitre [Obstacles techniques au commerce] du PTP offre la possibilité de travailler sur des initiatives sectorielles supplémentaires, et nous attendons avec intérêt de nouvelles discussions avec l'industrie sur ce sujet. »

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions