`Le CIO et l'ONU collaborent pour faire reconnaître l'olive comme espèce prioritaire

Nouvelles brèves

Le CIO et l'ONU collaborent pour faire reconnaître l'olive comme espèce prioritaire

Avril 21, 2020
Lisa Anderson

Nouvelles Récentes

La reconnaissance de l'olivier comme espèce prioritaire fait partie des objectifs du Conseil oléicole international (COI) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans les années à venir.

La COI a partagé cette stratégie et d'autres objectifs pour le réseau COI-FAO, qui comprennent la publication d'un catalogue des principaux variétés d'olives en 2022, dans leur dernière newsletter.

Le CIO travaille à distance en raison de la fermeture temporaire de son siège à Madrid pendant Blocage national de l'Espagne pour freiner COVID-19.

Depuis 1994, le CIO a aidé plus de 20 pays à établir des banques de matériel génétique, qui garantissent la sécurité alimentaire en préservant de nombreuses espèces d'olives diverses. En outre, le CIO a contribué au développement de trois banques internationales de matériel génétique à Cordoue, Marrakech et Izmir.

Le CIO a également déclaré qu'il veillerait à ce que le matériel végétal initial sain soit déposé dans les banques de matériel génétique. le Véritable cultivar d'olive sain (THOC) a été précédemment développé par le CIO pour commencer à travailler vers cet objectif.

Publicité

Un autre objectif du CIO est l'authentification et l'assainissement de tout le matériel bancaire, en utilisant le protocole proposé lors de leur séminaire de l'année dernière pour leur réseau de banques de matériel génétique à Cordoue.

Le Conseil s'est efforcé de promouvoir un système de certification pour garantir l'authenticité des variétés et le matériel exempt d'agents pathogènes énumérés dans les directives du Parquet européen (OEPP).

Le CIO organisera des séminaires annuels pour atteindre ces objectifs, en commençant par un à Marrakech plus tard cette année.


Nouvelles connexes