` Le Maroc et l'Argentine cherchent à augmenter leur production d'olives

Afrique / Moyen Orient

Le Maroc et l'Argentine cherchent à augmenter leur production d'olives

Septembre 8, 2014
Par Chris Lindahl

Nouvelles Récentes

Le Maroc, déjà le deuxième exportateur mondial d'olives, espère doubler sa production de 2020.

L'Espagne, l'Italie et la Grèce sont les trois grands noms auxquels vous pourriez penser en matière d'huile d'olive. Mais l'Argentine? Si les ambitions des gouvernements du Maroc et de l’Argentine se réalisent, les grands noms "Liq­uid Gold” just might have some fresh faces.

Morocco, which is already the sec­ond-largest exporter of table olives after Greece, hopes to dou­ble its total pro­duc­tion in 2020 to 2.5 mil­lion met­ric tons, accord­ing to La Sem­ana Vitiv­iní­cola. That rep­re­sents a dou­bling of the cur­rent fig­ure, which accounts for 5 per­cent of the North African country’s agri­cul­tural GDP.

Located south of Spain across the Strait of Gibral­tar, about 45 per­cent of Moroc­co’s work­ing pop­u­la­tion is employed in agri­cul­ture.

Outre-Atlantique, en Argentine, un groupe de législateurs de la province de Cuyo a présenté un projet de loi au Congrès pour promouvoir la modernisation de l'industrie oléicole du pays. Le projet de loi créerait un fonds pour encourager la revitalisation d'une industrie frappé de plein fouet par le gel au cours des trois dernières années. Dans la province, 37 pour cent de la superficie totale des oliviers a été détruit, selon les rapports.

Politi­cians say they hope the new ini­tia­tive would cre­ate jobs in rural areas and spur growth in an indus­try cur­rently under­served by tax incen­tives

Au cours de la dernière décennie, production d'huile d'olive dans le pays a plus que doublé tandis que la production d'olives de table a augmenté de près de X pour cent.

Publicité

Articles liés