Le Japon étend ses recherches conjointes avec la Tunisie

La collaboration entre le Japon et la Tunisie se poursuivra jusqu’à 2021, en mettant l’accent sur le développement de produits alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques.

Oliviers en Tunisie
Jun. 9, 2017
Par Isabel Putinja
Oliviers en Tunisie

Nouvelles Récentes

Le Japon continuera d'investir dans le secteur de l'huile d'olive tunisienne jusqu'à 2021 suite à la première phase d'études entreprises par une équipe de chercheurs japonais et tunisiens.

Les études ont été réalisées dans le cadre d'un programme du gouvernement japonais qui promeut la recherche internationale conjointe menée par trois institutions de recherche japonaises (Université de Tsukuba, Université de Kyoto et Institut de technologie de Tokyo) en collaboration avec des chercheurs tunisiens du Centre de biotechnologie de Sfax.

Le programme SATREPS est un effort de collaboration entre trois agences gouvernementales japonaises: l'Agence japonaise pour la science et la technologie (JST), l'Agence japonaise pour la recherche et le développement médical et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

L'une des études a révélé que toutes les variétés d'huile d'olive tunisienne, en particulier une variété d'olive du nord, sont riches en polyphénols et contiennent souvent 10 fois plus que les huiles d'olive italienne et espagnole. Les polyphénols sont des micronutriments riches en antioxydants naturels qui ont de nombreux avantages pour la santé et peuvent aider à prévenir les maladies et les maladies.

Le projet tunisien devrait se poursuivre jusqu'en 2021 sous le titre "Valorisation des bio-ressources sur la base des preuves scientifiques dans les terres semi-arides et pour la création d'une nouvelle industrie »avec un budget total de 7.83 millions de dinars tunisiens (3.21 millions de dollars) accordé par la JICA.

Publicité

En appliquant les résultats des études conclues au cours de la première étape du projet, lancé en 2009, la prochaine étape se concentrera sur le développement des produits alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques, le développement d'une chaîne de production-exportation et la promotion des exportations de produits agricoles à forte valeur ajoutée qui comprend le lancement d'un label tunisien de l'huile d'olive au Japon.

La Tunisie a une longue tradition de production d'huile d'olive, mais la grande majorité de son huile est exportée en vrac, l'Italie, l'Espagne, les États-Unis et la France étant ses principaux importateurs. Le gouvernement vise à augmenter considérablement les exportations d'huile d'olive raffinée au cours des cinq prochaines années, mais les chiffres de production et d'exportation ont été en déclin pour la première partie de 2017.



Nouvelles connexes