Attentes mitigées alors que la récolte démarre en Afrique du Sud

Alors que la sécheresse de longue date du pays a finalement éclaté, les parasites, les coupures de courant et les restrictions de Covid-19 ont donné jusqu'à présent une récolte de résultats mitigés.
Photo : De Rustica
Jun. 15, 2021
Lisa Anderson

Nouvelles Récentes

Les producteurs sud-africains ont lancé la Récolte des olives 2021 fin février et s'attendre à terminer les vendanges en août.

Avec environ la moitié de la récolte déjà terminée, certains producteurs anticipent un rendement inférieur à celui de l'an dernier.

Il n'y a jamais de moment d'ennui (pendant la saison de récolte des olives), mais cela renforce la volonté d'atteindre le succès.- Nick Wilkinson, copropriétaire, Rio Largo Olive Estate

"La plupart des producteurs récoltent au moment où nous parlons », a déclaré Vittoria Jooste, directrice de la South African Olive Industry Association (SA Olive). Olive Oil Times. "Nous n'avons pas eu de problèmes météorologiques cette année; cependant, certains producteurs s'attendent à ce que leur récolte de 2021 soit inférieure à celle de l'an dernier. Cela est dû à la nature cyclique de la culture de l'olivier et 2020 a été une récolte exceptionnelle. »

Selon Jooste, l'Afrique du Sud a produit un peu plus de 1.5 million de litres d'huile d'olive extra vierge en 2020. Elle a estimé que cette année le rendement pourrait être d'environ 1.36 million de litres.

Voir aussi: Mises à jour des récoltes 2021

"La règle de base est qu'il faut cinq kilogrammes d'olives pour faire un litre d'huile, nous pouvons donc estimer que 7,500 - tonnes d'olives ont été récoltées pour extra vierge olive oil production », a-t-elle déclaré. "En outre, quelque 1,500 - tonnes d'olives ont été transformées pour olives de table. »

"Les attentes sont que la récolte 2021 devrait se situer entre les niveaux de 2019 et 2020 », a ajouté Jooste. "Nous attendons toujours la fin de la récolte, mais l'on s'attend à ce qu'elle soit légèrement en baisse par rapport à 2020. »

Malgré l'absence d'enjeux climatiques, les producteurs ont signalé des difficultés à ravageurs, en cours Restrictions Covid-19 sur le lieu de travail et le délestage – un euphémisme pour les coupures de courant.

Hedley Manicom, copropriétaire de Owl's Rest Olive and Lavender Farm dans la vallée de Klaasvoogds du Cap occidental, a déclaré Olive Oil Times ils ont récolté "très peu cette année, alors que l'année dernière était un record. Il a dit que la récolte de cette année était "bien pire » que l'an dernier.

L'équipe d'Owl's Rest a commencé la récolte en avril et a terminé il y a quelques jours.

"Nous avons fait une taille très dure après la saison dernière, nous ne nous attendions donc pas à grand-chose », a déclaré Manicom, "Ensuite, nous avons eu des problèmes de parasites que l'on croyait être des larves de la pyrale des agrumes, que nous n'avons détectées que trop tard. »

Les papillons de floraison des agrumes attaquent généralement les agrumes causant des lésions nécrotiques, mais sont également connus pour attaquer d'autres plantes, y compris les oliviers.

Même si 2020 marquait la fin de la Sécheresse sud-africaine dans l'ouest du pays, Phillip King, directeur général de Domaine oléicole de Mardouw dans les contreforts des montagnes Langeberg, a raconté Olive Oil Times Ils ont reçu "des précipitations inférieures à la moyenne de l'année dernière.

Selon les données du service météorologique sud-africain, les précipitations annuelles moyennes autour du Cap entre 1981 et 2010 étaient de 542 millimètres par an, alors que 382 millimètres de pluie sont tombés l'année dernière. Malgré la fin de la sécheresse, les précipitations ne sont toujours plus ce qu'elles étaient.

King a cité la faible pluviométrie comme une préoccupation, son équipe commençant à récolter "plus tard que la normale cette année » en conséquence.

afrique-moyen-orient-business-production-attentes-mixtes-alors que-la-récolte-démarre-en-afrique-du-sud-huile-d'olive-times

Photo : Marlène Loubser

Marlene Loubser, directrice générale du domaine voisin de Lamara dans la vallée de la rivière Dwars, a déclaré Olive Oil Times, "ce n'était pas une bonne année. Notre rendement en olives était très faible.

Les vendanges sur le domaine ont commencé en avril et se sont terminées fin mai. En comparant la récolte de cette année à celle de l'année dernière, Loubser a déclaré qu'il était "pire » avec "presque pas de fruits.

"Nous avons eu une bonne saison météo pendant les mois d'hiver 2020 [de juin à août dans l'hémisphère sud], ce qui a un impact sur le rendement de l'année suivante, et il a plu jusqu'à la floraison », a-t-elle déclaré. "Cela a eu un impact sur le rendement cette année, en ce sens que le rendement était très faible. »

Publicité

Cependant, d'autres producteurs ont dit Olive Oil Times ils attendent avec impatience un résultat plus positif en 2021.

Nick Wilkinson, copropriétaire de Domaine oléicole de Rio Largo sur les rives de la rivière Breede dans le Cap occidental, a dit Olive Oil Times qu'ils ont commencé à récolter en mars, "et avec une grosse récolte, nous sommes encore occupés pendant encore quelques semaines.

"Covid nous a ralentis, avec une distanciation sociale et en veillant à ce que tous les protocoles sanitaires soient suivis avec notre grande équipe de récolte », a-t-il déclaré.

"La lutte contre les pannes d'électricité occasionnelles du fournisseur national d'électricité nous a obligés à acquérir des générateurs de secours, ce qui a un effet important sur les coûts de production », a ajouté Wilkinson.

Les pannes de courant, endémiques en Afrique du Sud depuis 2008 en raison de l'inefficacité du service public d'électricité du pays, Eskom, ont depuis eu un impact sur l'activité économique dans divers secteurs.

"Nous sommes habitués aux défis de notre économie en développement, et le mauvais état de la gouvernance oblige à être inventif et créatif pour rester au top des défis », a déclaré Wilkinson. "On ne s'ennuie jamais, mais cela renforce la volonté d'atteindre le succès.

Plus à l'intérieur des terres dans le Klein Karoo semi-aride d'Afrique du Sud, Domaine oléicole De Rustica a commencé la récolte à la fin mars et devrait se poursuivre jusqu'à la mi-juillet.

Precilla Steenkamp, ​​responsable marketing du domaine, a déclaré Olive Oil Times il n'y en a pas eu "défis inhabituels » en plus d'avoir "suspendre la récolte quelques fois en raison du temps ou de la pluie.

Cependant, elle a ajouté que la pluie est toujours la bienvenue à Klein Karoo.

"La récolte de cette année est bonne par rapport aux normes normales et exceptionnelle par rapport à la sécheresse – et aux conditions météorologiques – qui ont eu un impact sur les mauvaises récoltes des deux dernières années », a-t-elle déclaré. "C'est nettement mieux que les deux dernières années.


Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions