Alors que les restrictions se desserrent en Italie, les fermes anticipent le boom du tourisme

Avec environ un tiers des ventes d'huile d'olive en Italie allant au secteur de la restauration, le déplacement des touristes vers la campagne est susceptible d'avoir un impact sur la consommation.

Mai. 14, 2021
Par Paolo DeAndreis

Nouvelles Récentes

Les restaurants et les fermes en Italie rouvrent leurs portes aux touristes après le verrouillage d'urgence en place en raison de la Pandémie de covid-19 a été partiellement levée par le gouvernement.

Plus de 170,000 - petites et grandes entreprises du secteur Horeca (hôtellerie, restauration et café) ont repris leurs activités dans tout le pays au cours des dernières semaines.

Cependant, une analyse publiée par l'association des agriculteurs, Coldiretti, a déclaré que la levée de ces restrictions ne permettrait pas au secteur de revenir complètement à la normale. Les bars et les restaurants n'ont été autorisés qu'à redémarrer les repas en plein air et un couvre-feu à l'échelle nationale, de 10 h à 5 h, est toujours en vigueur.

Alors que l'interdiction de manger à l'intérieur aura l'impact le plus significatif sur les entreprises urbaines, le relâchement des restrictions a créé de nouvelles opportunités pour les fermes à la campagne.

Voir aussi: Les producteurs grecs attendent la réouverture des restaurants et du tourisme

Selon les dernières projections, plus de la moitié des Italiens passeront leurs vacances dans les hauts lieux de l'œnotourisme et de la gastronomie nationale en 2021, principalement à la campagne.

Le rapport annuel sur le secteur, rédigé par Roberta Garibaldi, membre du conseil consultatif de la World Food Travel Association, prédit que le budget moyen des vacances pour 2021 sera comparable à celui de 2019.

Les activités de plein air devraient jouer un rôle important pendant la saison des vacances d'été, 86% des touristes se concentrant sur les vacances gastronomiques et œnologiques manifestant également un intérêt pour la visite des fermes et 59% recherchant des séjours de vacances à la campagne.

Le rapport fait également allusion à l'intérêt croissant pour les produits alimentaires traditionnels, ce qui conduira également de nombreux touristes à "vacances à la ferme », axées sur la dégustation de produits locaux et la participation aux activités de production.

Voir aussi: L'agrotourisme est sur le point de devenir réalité. Il est encore temps de se préparer.

Le déplacement des touristes des villes vers les campagnes et l'incertitude persistante des voyages internationaux peuvent également avoir un impact positif consommation d'huile d'olive en Italie.

La Associazione Italiana dell'Industria Olearia (Assitol) estime qu'environ un tiers de toutes les ventes d'huile d'olive dans le pays étaient destinées à des restaurants avant la pandémie.

La réouverture de nombreuses entreprises est susceptible de relancer les ventes vers le secteur Horeca, qui subi d'importants dommages économiques lors des verrouillages d'urgence répétés.

Le rythme rapide de la campagne de vaccination en Italie, combiné avec les plans du gouvernement de réouverture au tourisme national et international et la mise en œuvre potentielle d'un "passeport de vaccination », stimule un retour aux événements en direct.

L'année dernière, les mesures d'endiguement de la pandémie ont conduit à la annulation du calendrier printanier traditionnellement riche de festivals et d'événements liés au vin et à l'huile d'olive dans tout le pays.

De nombreuses villes, où l'économie locale dépend de la production d'olives, font la promotion d'une nouvelle initiative appelée Merenda nell'Oliveta, qui se traduit par "une collation parmi les oliviers.

Leur association, Città dell'Olio, ou ville de l'huile d'olive, qui représente les municipalités productrices d'olives dans tout le pays, a annoncé que plus de 40 villes promouvaient activement les initiatives liées à Merenda.

"Mais nous avons de la place pour plus », a déclaré Michele Sonnessa, président de l'association. Olive Oil Times. "Les abonnements sont toujours ouverts et, à en juger par l'intérêt croissant pour cet événement, nous pensons que Merenda sera annoncé dans plus de 70, voire 80 villes à travers le pays.

"Alors que l'initiative est conçue comme un moyen de redécouvrir des événements sociaux et de vivre des promenades communautaires dans la belle campagne de nos districts oléicoles, chaque autorité locale est en charge de sa propre version de l'événement », a-t-il ajouté.

Publicité

Du 21 mai au 27 juin, Merenda accueillera des cours de dégustation, des ateliers pédagogiques, des rencontres avec des oléiculteurs, des agronomes, moulins à olives et des historiens dans au moins 13 régions. Les activités comprendront la lecture de poèmes sur le thème de l'huile d'olive, des spectacles de danse, de la musique en direct et des événements théâtraux.

"Il s'agit de notre première Merenda, mais elle fait suite à nos initiatives établies traditionnellement en octobre lorsque des milliers de les touristes se promènent dans les oliveraies italiennes pour voir et participer à la récolte et rester en contact avec une culture vieille de plusieurs siècles », a déclaré Sonnessa.

D'autres initiatives de plein air liées à la nourriture et aux traditions locales apparaissent également dans plusieurs régions.

Près Lac de Garde, des événements spéciaux ont été annoncés pour les semaines à venir pour rencontrer les producteurs et déguster de l'huile d'olive extra vierge avec le local Appellation d'Origine Protégée certification et les nombreuses autres spécialités locales.

En Toscane, en Ombrie et dans les Pouilles, les associations et les fermes relancent également des événements traditionnels et annoncent de nouveaux événements.

Alors qu'une  Loi 2020 qui favorise le développement du tourisme lié à l'huile d'olive alimente l'optimisme des organisations locales et des agro-entreprises, la pandémie continue d'entraver les réouvertures.

Parmi les événements encore mis sur la touche par la pandémie, il y a les Pouilles Enoliexpo, qui a déjà été retardé de plusieurs mois. Les organisateurs ont maintenant confirmé que l'édition 2021 n'aura pas lieu en raison de l'incertitude quant à savoir si les parties prenantes nationales et internationales pourront se déplacer pour l'événement.

Confirmant la stratégie gouvernementale, le premier ministre Mario Draghi dit au parlement que son cabinet "vise à rouvrir toute l'Italie au tourisme, national et international… dès que possible.

Draghi a également confirmé que 114 millions d'euros seront utilisés pour créer un "pôle numérique »dédié au tourisme et pour aider à la planification de vacances depuis l'étranger.





Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions