Le Japon peut reconnaître certaines huiles d'olive AOP et IGP de pays européens

Les huiles d'olive extra vierge de France, de Grèce, d'Italie et d'Espagne seront considérées pour la protection contre les imitations ou les copies sur le marché japonais.
Août 12, 2021
Daniel Dawson

Nouvelles Récentes

Le ministère japonais de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche envisagera de reconnaître une liste de 17 produits alimentaires européens avec des indicateurs géographiques protégés.

La liste comprend cinq types d'huiles d'olive extra vierge de quatre pays de l'Union européenne, ainsi que du jambon, du fromage, des assaisonnements, des saucisses, du pain et du houblon.

Les huiles d'olive suivantes avec Appellation d'Origine Protégée (AOP) ou Indication géographique protégée (IGP) ont été inclus dans l'accord :

  • Huile d'olive de la vallée des Baux-de-Provence (France)
  • Chania Kritis (Grèce)
  • Monti Iblei (Italie)
  • Aceite de Majorque (Espagne)
  • Montes de Toledo (Espagne)

Le ministère publié la liste plus tôt ce mois-ci et examinera les commentaires du public sur la question jusqu'en novembre. Une fois la période de consultation publique terminée, le ministère organisera un comité d'experts avant de se prononcer sur la question.

Les produits avec AOP ou IGP sont une grosse affaire en Europe. Une étude de 2020 de la Commission européenne a révélé que les produits avec une AOP ou une IGP sont d'une valeur de près de 75 milliards d'euros chaque année.

Voir aussi: Nouvelles commerciales

Les huiles d'olive extra vierge représentent 277 millions d'euros de ce total. Actuellement, il existe 133 huiles d'olive extra vierge de sept pays avec une certification AOP ou IGP enregistrée dans l'UE

Un rapport distinct de l'Institut italien des services pour le marché alimentaire agricole (Ismea) a révélé que la valeur des huiles d'olive extra vierge italiennes avec un indicateur protégé a régulièrement levé à 144 millions d'euros.

Les négociations sur la protection des indicateurs géographiques arrivent un an après l'UE et la Chine conclu un accord similaire pour ce dernier de reconnaître 24 huiles d'olive extra vierge européennes.

"Cet accord est très positif pour les agriculteurs japonais et européens et continuera de l'être », a déclaré le commissaire européen à l'agriculture Janusz Wojciechowski lors de l'annonce initiale de l'accord en février.

"Ces produits [AOP et IGP] ont une réelle valeur ajoutée, reflétant l'authenticité et la qualité, tout en récompensant davantage nos agriculteurs », a-t-il ajouté.





Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions