entreprise

L'Europe approuve une aide de 1 milliard d'euros en faveur des agriculteurs grecs et d'autres entreprises en tant que bobines du secteur agricole

Les entreprises agricoles sont éligibles à recevoir jusqu'à 100,000 109,000 € (XNUMX XNUMX $) en avances remboursables au titre du programme d'aide.

Avril 14, 2020
Par Costas Vasilopoulos

Après le coup du coronavirus nouveau sur l'économie de la Grèce qui a stoppé de nombreux secteurs d'activité, la Commission européenne a approuvé une mesure d'aide d'urgence de 1 milliard d'euros (1.09 milliard de dollars) en avances remboursables aux entreprises dans le besoin.

Nous ne pouvons pas vendre nos produits, nous sommes désespérés, nous avons commencé à les vider et nous ne payons les travailleurs que pour se débarrasser des courgettes car personne ne les achète.- Stathis Gatzounas, un producteur de Myrsini

Les entreprises de tous les secteurs peuvent bénéficier de l'aide financière à condition que leur activité ait été perturbée par l'épidémie de virus. Les fonds doivent être décaissés par la Public Revenue Authority (AADE), en contournant les banques et autres institutions financières.

"Ce système d'avances remboursables grecques d'un milliard d'euros contribuera à garantir une liquidité suffisante dans l'économie grecque », a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la commission en charge de la politique de concurrence de l'Union. "Il garantit que les entreprises les plus touchées par l'épidémie de coronavirus continueront leur activité économique pendant et après la crise. »

Le programme d'aide adhère au cadre temporaire de la Commission, qui stipule que les entreprises du secteur agricole peuvent recevoir une subvention pouvant atteindre 100,000 109,450 € (120,000 131,340 $). Un montant maximum de 800,000 875,680 € (XNUMX XNUMX $) est disponible pour les entreprises du secteur de la pêche et de l'aquaculture, tandis que les entreprises de tous les autres secteurs peuvent recevoir jusqu'à XNUMX XNUMX € (XNUMX XNUMX $) à titre de subvention.

Pendant ce temps, les agriculteurs grecs se plaignent que leurs produits restent inactifs en raison de la fermeture de l'ensemble du secteur HoReCa (hôtels, restaurants et restauration) du pays.

Publicité

Les agriculteurs crétois ont déclaré que les supermarchés absorbent actuellement 30% de leur production de fruits et légumes, le reste étant invendu, car de nombreux restaurants et autres services alimentaires sont fermés, tandis que leurs homologues de la région d'Ilia dans le Péloponnèse ont déjà jeté une partie de leur récolte fraîche de fraises et les courgettes en raison de la demande limitée.

"Nous ne pouvons pas vendre nos produits, nous sommes désespérés, nous avons commencé à les vider et nous ne payons les travailleurs que pour se débarrasser des courgettes car personne ne les achète », a déclaré Stathis Gatzounas, un cultivateur du village de Myrsini à Ilia. "Tout le monde est confronté à d'autres problèmes, sauf celui du secteur primaire. Les dépenses augmentent et la seule chose que nous pouvons faire est d'arrêter. »

Au milieu des manifestations, le ministère de l'Agriculture a annoncé qu'un total de 150 millions d'euros (164.05 millions de dollars) était exclusivement alloué à titre d'indemnisation directe aux agriculteurs, éleveurs et pêcheurs, bien que les fonds n'aient pas encore été débloqués.

Les producteurs et les producteurs ont également demandé à la Cour suprême d'annuler la décision du gouvernement leur interdisant de vendre des produits sur les marchés de producteurs tenus dans d'autres régions du pays en raison de restrictions de circulation et de transport.



Nouvelles connexes