Les chercheurs identifient les principaux types de fraude à l'huile d'olive et proposent des solutions

Un examen scientifique a identifié les types les plus courants de fraude à l'huile d'olive et a proposé des contre-mesures, notamment une coopération accrue entre les organismes de réglementation.
Avril 1, 2021
Costas Vasilopoulos

Nouvelles Récentes

La valeur économique élevée de l'huile d'olive extra vierge et sa renommée en tant que produit sain en ont fait une cible populaire de la fraude, ont déclaré des chercheurs de plusieurs universités et institutions européennes dans un examen conjoint.

Avec d'autres produits alimentaires, notamment le poisson, le lait, la viande, les céréales, le miel, le café, le vin et les épices, l'huile d'olive est souvent la cible de diverses pratiques illicites dans l'Union européenne.

Le niveau d'attention et la forte demande en termes de contrôles de conformité ont actuellement amélioré la qualité de l'huile d'olive vendue sur le marché au cours des 30 dernières années.- Enrico Valli, chercheur en sciences alimentaires, Université de Bologne

Les chercheurs ont passé en revue les tendances émergentes fraude à l'huile d'olive dans l'UE et dans d'autres pays dans le cadre de la Commission européenne Programme Oleum.

Voir aussi: L'huile d'olive du Dr Gundry: le lanceur controversé colporte une dose de tromperie

Les chercheurs ont collecté des données auprès du Centre commun de recherche (CCR), du service scientifique interne de la Commission européenne et de plusieurs bases de données sur la fraude alimentaire, telles que le système RASFF de l'UE. Ils ont également envoyé des sondages aux professionnels et autres membres du secteur de l'huile d'olive.

Entre septembre 2016 et décembre 2019, le JRC a enregistré 32 cas de fraude dans l'industrie mondiale de l'huile d'olive.

  • Seize des affaires concernaient le remplacement de l'huile d'olive par d'autres huiles.
  • Onze cas concernaient le mauvais étiquetage des huiles d'olive.
  • Quatre cas impliquaient la fausse utilisation d'un indicateur géographique.
  • Cinq affaires concernaient la distribution de produits contrefaits.
  • Six concernaient la dilution des huiles d'olive avec d'autres huiles ou des qualités inférieures.
  • Un cas concernait le vol.

Vingt des 32 cas se sont produits en Europe. Les pratiques d'infraction les plus courantes étaient la commercialisation de l'huile d'olive vierge comme extra vierge et la vente d'huiles d'olive et végétales mélangées sous forme d'huile d'olive pure.

Les chercheurs ont également précisé que le nombre de cas enregistrés était plus élevé que les incidents réels de fraude, car un incident peut appartenir à deux catégories différentes d'infractions. Par exemple, l'huile de graine vendue comme huile d'olive extra vierge est considérée à la fois comme un cas de fraude d'étiquetage et de substitution.

Dans les pays en dehors de l'UE, la fraude à l'huile d'olive comprenait généralement la dilution et la substitution des huiles. Par exemple, au Brésil, le mélange d'huile d'olive avec de l'huile de lampante ou de soja était la pratique frauduleuse la plus courante.

D'autres exemples de fraude identifiés par le rapport comprenaient un incident de 2017 dans lequel seulement six des 35 huiles d'olive extra vierges échantillonnées vendues dans les supermarchés danois étaient extra vierges.

En Grèce, en revanche, le la police a arrêté sept personnes et les a chargés d'ajouter un colorant vert à l'huile de tournesol et de le commercialiser comme huile d'olive.

En Espagne, le monde la plus grande coopérative d'huile d'olive a été condamnée à une amende en 2018 pour avoir omis de payer les droits de douane sur l'huile d'olive importée de Tunisie, qui a ensuite été mélangée avec de l'huile d'olive de qualité inférieure et exportée aux États-Unis sous forme d'huile d'olive vierge.

La même année, un questionnaire adressé aux membres du réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire opérant dans les 28 États membres, la Suisse, la Norvège et l'Islande, a demandé des informations sur les incidents de fraude courants et émergents dans le secteur de l'huile d'olive.

Les réponses ont révélé qu'aucun cas de fraude n'avait été enregistré dans huit pays au cours des 12 derniers mois.

Voir aussi: Les contrôles de qualité en Europe doivent être améliorés, selon une étude

Dans le reste des pays, les pratiques frauduleuses les plus fréquemment signalées comprenaient le mélange ou la commercialisation d'huile d'olive vierge ou extra vierge avec des huiles d'olive de qualité inférieure. Les cas de mélange d'huile d'olive avec des huiles raffinées et désodorisées molles ont été signalés moins fréquemment.

Outre la nature trompeuse de la fraude elle-même, il y a rarement des problèmes de santé pour les consommateurs lorsque l'huile d'olive est mélangée à des huiles végétales, ont noté les chercheurs.

Cependant, il y a eu des cas - notamment le syndrome de l'huile toxique espagnole en 1981 - où de l'huile de colza non comestible a été vendue sous forme d'huile de colza comestible ou d'huile d'olive. La consommation d'huile de colza non comestible a provoqué une grave maladie musculo-squelettique chez près de 20,000 300 personnes et entraîné - décès.

L'un des principaux facteurs menant à la fraude à l'huile d'olive identifié par les chercheurs est les écarts de prix existants entre l'huile d'olive extra vierge et vierge et entre les huiles d'olive extra vierge, en fonction de leur lieu d'origine.

Un autre facteur identifié dans le rapport est la qualité relativement élevée des huiles d'olive vierges et lampantes produites dans l'UE, ce qui les rend plus faciles à mélanger avec des huiles d'olive extra vierges et à se vendre de manière très rentable comme extra vierge.

Les chercheurs ont également souligné qu'en dépit des cas de pratiques frauduleuses dans le secteur de l'huile d'olive, le cadre de réglementation et de contrôle existant de l'UE se traduit par une amélioration significative la qualité de l'huile d'olive et cela doit être communiqué aux consommateurs.

"Le niveau d'attention et la forte demande en termes de contrôles de conformité ont actuellement amélioré la qualité de l'huile d'olive vendue sur le marché au cours des 30 dernières années », a déclaré Enrico Valli, chercheur au département des sciences agricoles et alimentaires de l'Université de Bologne, Raconté Olive Oil Times.

"En revanche, les résultats mis en évidence dans cet article scientifique, croisés avec les réponses obtenues par les questionnaires, indiquent que pour mieux garantir la qualité et l'authenticité de l'huile d'olive, il reste nécessaire d'améliorer les contrôles de conformité, de réduire les cas de désaccord dans le classifications, développer amélioré méthodes analytiques robustes et des outils de filtrage de soutien, dans le but d'essayer d'avoir une longueur d'avance sur les fraudeurs », at-il ajouté.

Les chercheurs ont conclu que pour mieux garantir la qualité et l'authenticité de l'huile d'olive, l'Union européenne, le Conseil oléicole international et d'autres les organismes de réglementation devraient collaborer plus près.

Le rapport leur a recommandé de proposer une stratégie commune pour rassembler les données sensorielles et instrumentales et accroître la compétence et la coopération des panneaux sensoriels.





Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions