La Géorgie accueille pour la première fois les réunions annuelles du Conseil oléicole

Les conférenciers invités discuteront des secteurs nord-américain, européen et mondial de l'huile d'olive. Le CIO et des responsables géorgiens visiteront les oliveraies locales.
Tbilissi, Géorgie
22 novembre 2021
Paolo DeAndreis

Nouvelles Récentes

Deux ans après son ascension au Conseil oléicole international (COI), la Géorgie accueillera deux des principaux événements annuels de l'organisation intergouvernementale.

En novembre 24, le 57th réunion du Comité consultatif aura lieu à Tbilissi, la capitale du pays, suivie de la 114th session du Conseil du CIO le lendemain.

Déjà, divers comités du CIO rencontrent le Secrétariat exécutif par visioconférence. Les commissions sont chargées d'analyser et d'explorer les questions liées aux affaires administratives et financières, à l'économie et à la promotion, à la observatoire de l'huile d'olive, normalisation et recherche et technologie et environnement.

Voir aussi: L'Ouzbékistan rejoint le Conseil oléicole

Le 26 novembre, qui marque également le deuxième anniversaire de la inauguration de la Journée mondiale de l'olive, les responsables du CIO rejoindront leurs homologues géorgiens dans le palais présidentiel pour entendre différents intervenants.

Parmi eux, Gabriel Vigil, qui supervise le secteur de l'huile d'olive à la Commission européenne ; Joseph R. Profaci, directeur exécutif de la North American Olive Oil Association et Juan Vilar, consultant stratégique pour le secteur oléicole.

Les responsables du CIO et les délégués géorgiens visiteront également les oliveraies locales de Kakheti, la région la plus orientale du pays avec une longue histoire de production de vin, pour voir les progrès réalisés par les agriculteurs depuis que la Géorgie a rejoint le CIO en 2019.

Selon de data de Juan Vilar Strategic Consultants, la Géorgie produit environ 900 tonnes d'huile d'olive chaque année et 500 tonnes de olives de table, dont la quasi-totalité est consommée dans le pays.

La Géorgie compte environ 2,500 60 hectares d'oliveraies, dont la plupart sont situées dans le sud-ouest du pays. Parmi ceux-ci, 40 pour cent sont plantés à haute densité et - pour cent à super haute densité.

Au cours de la 112th session du Conseil du CIO en novembre 2020, la Géorgie a annoncé son intention de cultiver 40 nouveaux hectares d'oliveraies avec l'aide technique du CIO pour "augmenter considérablement la production d'olives.

"La Géorgie aime être un membre de la famille du CIO depuis 2019 et a saisi l'opportunité comme une alternative sans précédent pour développer le secteur oléicole », a déclaré le ministre géorgien de la Protection de l'environnement et de l'Agriculture Levan Davitashvili lors de la session.

Daniel Dawson a contribué à ce rapport.





Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions