Une autre région italienne s'apprête à acquérir le Protected Geographical Indication (IGP) après la Toscane et plus récemment Sicily.

La demande définitive d'enregistrement d'IGP pour extra virgin l'huile d'olive de Calabre a été published au Journal officiel de l’Union européenne et à présent, la procédure exige cinq mois pour permettre aux autres États membres de présenter des objections. S'il n'y a pas d'opposition, après l'enregistrement, l'indication "Olio di Calabria IGP" sera officielle.

Le PGI récompensera l’engagement, les sacrifices et le professionnalisme des agriculteurs calabrais qui produisent des extra virgin l'huile d'olive.- Mario Oliverio, président de la Calabre

«C’est la dernière étape avant l’enregistrement final de la marque de qualité certifiée et reconnue par l’UE», a annoncé le président de la région de Calabre, Mario Oliverio, dans une note. “Le PGI récompensera l’engagement, les sacrifices et le professionnalisme des agriculteurs calabrais qui produisent des extra virgin l'huile d'olive et certifiera que la culture, la mouture et les procédés de fabrication sont entièrement réalisés en Calabre.

"Cela protégera le secteur de l'huile d'olive calabraise et reconnaîtra l'excellence de sa production sur les marchés italien, européen et international." La région, également dans le cadre du soutien de la Communauté, continuera à promouvoir la qualité en soutenant les producteurs et en encourageant excellence. De plus, la certification protégera les consommateurs puisque la traçabilité de toute la chaîne de production sera garantie.

Le président de Confagricoltura Calabria, Alberto Statti, et le président de l'association nationale des jeunes agriculteurs ANGA Calabria, Giuseppe Barbaro, ont, dans une déclaration commune, salué la publication de ce rapport à l'UJEU comme «un autre pas important et décisif. La production régionale sera promue, commercialisée et surtout sauvegardée grâce à une certification de qualité unique. Le nom de l'IGP «Olio di Calabria» apparaîtra en caractères clairs sur l'étiquette, où l'année de production sera précisée et où la référence à la production biologique sera autorisée. ”

Selon les spécifications, l’IGP «Olio di Calabria» doit être composé exclusivement de 90 extra virgin huile d'olive produite à partir de cultivars locaux très répandus dans la région, notamment Carolea, Dolce di Rossano, Sinopolese, Grossa di Gerace, Tondina, Ottobratica, Grossa di Cassano, Tonda di Strongoli, individuellement ou conjointement. Le pourcentage restant de 10 peut provenir de variétés locales moins répandues telles que Nostrana, Spezzanese, Santomauro, Dolce de Cerchiara, Tombarello, Ciciarello, Zinzifarica, Galatrese, Tonda di Filocaso, Tonda di Filadelfia, Borgese, Pennulara, Mafra, Vraja jusqu'à 3 peut provenir d'autres cultivars nationaux qui servent de pollinisateurs.

Le logo est constitué d'une reproduction des bronzes de Riace (deux guerriers nus à la barbe probablement d'origine grecque du Ve siècle av. J.-C., trouvés sur les fonds marins de la côte ionienne près de Riace à 1972 et conservés au Musée archéologique national de Reggio Calabria). Les emblèmes de la Calabre et ses liens étroits avec les pays du pourtour méditerranéen sont entourés de deux branches stylisées d'olivier liées par trois olives au début de la maturation, avec l'intention de suggérer les concepts de qualité, de territoire et de nouveauté.



Commentaires

Plus d'articles sur: , ,