` Plans pour un consortium d'exportateurs en Algérie - Olive Oil Times

Projet d'un consortium d'exportateurs en Algérie

Jun. 8, 2015
Isabel Putinja

Nouvelles Récentes

Les projets de création d'un consortium d'exportateurs d'huile d'olive en Algérie devraient offrir un soutien aux producteurs locaux et promouvoir l'huile d'olive algérienne sur le marché international.

La proposition a été annoncée lors d'une journée d'information tenue le 29 avrilth à Alger sur la filière oléicole algérienne organisée par ALGEX, l'agence nationale pour la promotion des exportations.

Selon un représentant de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), le consortium sera créé dans le cadre d'un programme de développement mis en œuvre par l'ONUDI et le ministère de l'industrie visant à diversifier l'économie nationale.

Parmi les producteurs internationaux d'huile d'olive, l'Algérie est en 9th position, avec une production annuelle de seulement 62,000 - tonnes, ce qui rend la concurrence avec les grands pays producteurs d'olives un défi. 

Selon ALGEX, les exportations d'huile d'olive étaient évaluées à 200,000 dollars en 2013, et la moitié de ce montant l'année précédente. Une augmentation de la production d'olives est attendue dans les années à venir grâce à la mise en place d'un système d'agriculture intensive qui devrait ouvrir la possibilité d'exportations, notamment vers la Chine, les États-Unis et le Japon où la consommation d'huile d'olive est en augmentation.

Les experts présents à la réunion ont convenu à l'unanimité que le non-respect des normes de qualité internationales est un obstacle majeur à l'exportation des produits oléicoles algériens. Ils ont souligné la nécessité de laboratoires certifiés répondant aux exigences internationales tandis que les producteurs locaux ont souligné la nécessité de respecter les normes internationales en matière de techniques de récolte, de traitement et de stockage de l'huile pour préserver la qualité.

Vous avez quelques minutes?
Essayez les mots croisés de cette semaine.

Le consortium proposé devrait offrir aux membres la possibilité de collaborer afin d'augmenter la productivité, d'améliorer la qualité, de stimuler les exportations, de contrôler les prix et d'améliorer leur pouvoir de négociation. 

Un tel organisme pourrait également représenter les membres auprès des institutions étatiques pour l'assistance et les moyens techniques nécessaires pour garantir la qualité des produits. L'initiative pourrait aboutir au développement du secteur de l'huile d'olive algérien et à terme une huile d'olive de meilleure qualité.



Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions