`Au lendemain de la crise, l'aide de l'UE aux producteurs d'huile d'olive a des cordes - Olive Oil Times

En période de crise, l'aide de l'UE aux producteurs d'huile d'olive a des contraintes

Juillet 5, 2010
Daniel Williams

Nouvelles Récentes

Par Daniel Williams
Olive Oil Times Contributeur | Rapport de Barcelone

La Commission européenne, l'organe exécutif de l'Union européenne, a proposé juin 30th suspendre l'aide à l'agriculture et les subventions agricoles aux pays présentant des déficits excessifs afin de prévenir une nouvelle crise de la dette comme celle qui existe actuellement. Dans cette proposition, la Commission a le droit de suspendre l'aide agricole de l'UE aux États qui violent les règles budgétaires, comme ceux qui interdisent expressément les déficits supérieurs à 3%.

À l'heure actuelle, la plupart des États de l'UE ont des déficits qui dépassent de loin cette limite de 3% et les auteurs les plus graves sont certains des principaux producteurs mondiaux d'huile d'olive: la Grèce, l'Espagne et le Portugal. En vertu de ces nouvelles sanctions, si ces pays ne resserrent pas leurs budgets, ils pourraient perdre des subventions agricoles et d'autres formes d'aide agricole de l'UE. Cela pourrait s'avérer dévastateur pour les producteurs et producteurs d'huile d'olive qui courtisent l'aide de l'UE pour réorganiser des méthodes de production obsolètes et pourrait causer des problèmes de prix pour les pays qui dépendent des subventions de l'UE pour stocker l'huile d'olive afin de limiter la production et de sauver les prix en baisse dans le secteur.

Le Pacte de stabilité et de croissance européen exige des États qu'ils maintiennent les déficits publics à moins de 60% de la production nationale et la dette à moins de -% du PIB. Jusqu'à présent, cependant, aucune des sanctions proposées n'a jamais été appliquée en raison d'une procédure de sanction longue et compliquée. Dans le cadre de ce nouveau plan, cependant, l'UE promet une action plus rapide et plus dure, promettant de suspendre d'abord les paiements d'aide aux États, puis, si aucun effort n'est fait pour améliorer les déficits, promettant "l'annulation des engagements budgétaires et la perte définitive de paiements pour le pays concerné. »[1]

L'Union européenne est, de loin, la plus grande région productrice et consommatrice d'huile d'olive de la planète, l'huile d'olive représentant un pourcentage énorme du PIB des pays méditerranéens les plus touchés par la crise économique actuelle. La culture de l'olive est importante pour les économies rurales de bon nombre des 27 pays de l'UE ainsi que pour l'équilibre environnemental des régions productrices d'huile d'olive.

.

.


(1) Renforcer la coordination des politiques économiques pour la stabilité, la croissance et l'emploi - Outils pour une gouvernance économique plus forte de l'UE http://ec.europa.eu/economy_finance/articles/euro/documents/com_2010_367_en.pdf
Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions