` Détails sur l'émergence de la répression européenne de la fraude à l'huile d'olive - Olive Oil Times

L'émergence de la répression européenne contre la fraude à l'huile d'olive

25 janvier 2013 10 h 33 HNE
Julie Butler

Nouvelles Récentes

Des mesures antifraude renforcées dans l'Union européenne obligeraient les États membres à effectuer au moins un contrôle ciblé chaque année pour mille tonnes d'huile d'olive commercialisées sur leur territoire, selon un projet de loi de la Commission européenne.

Et toute personne ou entité détenant de l'huile d'olive devrait tenir un registre de suivi des entrées et des retraits pour chaque catégorie d'huile jusqu'à la mise en bouteille, sous un autre aspect de la projets d'amendements au règlement UE 2568/91 sur les caractéristiques et les méthodes d'analyse de l'huile d'olive.

"L'expérience a montré certains risques de fraude entravant le plein effet de la protection des consommateurs offerte par le règlement 2568/91 », dit le projet en ce qui concerne la nécessité des registres.

Il évoque également la nécessité de mettre à jour certaines méthodes d'analyse visées dans le règlement et lui propose donc deux nouvelles annexes.

Publicité

L'un, sur examen spectrophotométrique dans l'ultraviolet, est conçu pour "remédier à certaines incohérences et imperfections dans la méthode d'analyse ».

Un autre, sur la détermination de la différence entre la teneur réelle et théorique des triacylglycérols avec ECN 42, est conçu pour remplacer l'annexe existante par un "méthode plus efficace ».

Le projet de loi propose que les modifications entrent en vigueur le 1er janvier prochain, à l'exception de nouvelles règles sur les rapports des États membres à la CE sur leurs contrôles de conformité, qui entreraient en vigueur au début de 2015.

En ce qui concerne également les contrôles de conformité, les États membres devraient fournir à la CE des informations beaucoup plus détaillées sur leurs essais et leurs résultats. Les contrôles doivent être effectués de manière sélective, sur la base d'une analyse des risques et avec une fréquence appropriée, indique le projet.

Il indique également que les références aux "huile d'olive commercialisée "dans un état particulier, la quantité totale d'huile d'olive et huile de grignons d'olive de cet état qui y est consommé ou exporté.

Il est entendu que le changement proposé a la bénédiction du comité de gestion de l'organisation commune des marchés agricoles et qu'il est à un stade avancé de consultation et de négociation.



Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions