`Les importations européennes d'huile d'olive en forte hausse dans le dernier rapport - Olive Oil Times

Les importations européennes d'huile d'olive en forte hausse dans le dernier rapport

Jun. 14, 2011
Julie Butler

Nouvelles Récentes

Les importations d'huile d'olive dans l'Union européenne ont augmenté de 27 pour cent au cours des cinq mois se terminant en février, selon le Bulletin du marché de mai du Conseil oléicole international, publié aujourd'hui.

Cependant, depuis novembre - bien avant le tsunami du 11 mars - les importations au Japon ont diminué chaque mois par rapport à l'année précédente, atteignant une baisse cumulative de 10%.

Le bulletin souligne que les importations combinées de l'Australie, du Brésil, du Canada, du Japon, des États-Unis et de l'UE au cours des cinq premiers mois de 2010/11 ont augmenté de 120,386 22 tonnes, soit -% de plus que la même période la saison précédente.

Les augmentations individuelles des importations pour les six mois se terminant en mars par rapport à la même période il y a un an étaient pour l'Australie 2 pour cent, le Brésil 19 pour cent, le Canada 17 pour cent et les États-Unis - qui en mars seuls ont importé 31,727 17 tonnes - ont augmenté de - pour cent.

Pendant ce temps, les prix à la production de l'huile d'olive extra vierge ont grimpé de 45% en Italie, à 3.90 € / kg (5.60 USD / kg), par rapport à l'année dernière, mais ont baissé de 4% en Espagne (1.98 € / kg) et de 5% en Grèce. (2.04 € / kg).

"Les prix ont enregistré une très forte hausse en Italie ces dernières semaines, contrastant avec la baisse en Espagne, bien qu'ils semblent maintenant se stabiliser autour de 3.90 € / kg. Cela confirme la distance croissante entre les prix payés aux producteurs en Italie et ceux payés en Espagne et en Grèce », a déclaré le CIO dans le bulletin.

Quant à l'huile d'olive raffinée, les prix ont baissé en Espagne (2 pour cent) et en Italie (4 pour cent). Aucune donnée n'était disponible pour la Grèce.

"La très légère reprise des prix amorcée en août 2010 s'est poursuivie jusqu'à la mi-décembre, alors que la tendance semble s'être inversée. La majeure partie de cette reprise semble avoir été perdue, bien qu'il y ait eu de légères fluctuations de prix depuis l'été. Contrairement au prix de l'huile d'olive extra vierge, le prix commandé par l'huile d'olive raffinée diffère très peu (0.14%) entre l'Italie et l'Espagne », a déclaré le CIO.

La newsletter s'est concentrée sur la Turquie, qui accueillera les 17 réunions du CIOth session extraordinaire à Istanbul, du 27 juin au 1er juillet. La Turquie a rejoint le CIO il y a un peu plus d'un an et a déclaré son ambition de passer du sixième rang mondial à son deuxième plus gros producteur, après l'Espagne.

Pour 2010/11, la Turquie prévoit une production de 160,000 300,000 tonnes, mais espère presque doubler - à 2009 10 tonnes - au cours des cinq prochaines années. En 29,500/27, la Turquie a exporté - - tonnes d'huile d'olive, principalement vers l'UE-, les États-Unis, l'Arabie saoudite et le Japon, par ordre décroissant de volume.

L'huile d'olive ne représente que 1.4% de la consommation totale d'huile végétale de la Turquie, un faible niveau attribué à la mauvaise conscience des consommateurs de ses bienfaits pour la santé. La consommation d'huile d'olive par habitant était de 2010 kg en 5, mais devrait atteindre 2015 kg d'ici -.



Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions