`La production en Italie est inférieure à la moyenne car les agriculteurs subventionnés se retiennent - Olive Oil Times

La production en Italie est inférieure à la moyenne, les agriculteurs subventionnés freinant

Octobre 26, 2010
Lucy Vivante

Nouvelles Récentes

Par Lucy Vivante
Olive Oil Times Contributeur | Rapport de Rome

L'Institut italien des services au marché agricole et alimentaire (ISMEA) estime que le pays produira 550,000 tonnes d'huile d'olive cette année, 6% au-dessus des tonnes 518,000 de l'année dernière. Le léger gain de 2009 est toutefois inférieur à la moyenne sur quatre ans des tonnes de 580,000. L'Institut affirme que la baisse de la production est attribuable à la structure de subvention - connue sous le nom de régime de paiement unique - où les producteurs sont subventionnés pour entretenir leurs plantations, qu'ils récoltent ou non leurs olives. L'ISMEA signale également que les oléiculteurs, confrontés à la persistance des bas prix de l'huile d'olive et à l'augmentation des coûts de culture, renoncent souvent à la récolte, ce qui fait baisser la production totale d'huile d'olive.

L'une des façons dont les producteurs économisent sur leurs coûts de culture est de ne pas tailler leurs arbres. Les arbres qui ne sont pas taillés porteront des quantités de fruits plus élevées un an, suivies de quantités moindres l'autre. C'est l'une des raisons de la fluctuation du rendement. Bien entendu, les conditions climatiques sont essentielles pour les rendements. La grande quantité de pluie de l'hiver dernier a surtout aidé les producteurs des régions du sud et du centre, mais a nui aux producteurs du nord. Les précipitations dans le nord ont souvent pris la forme de neige, de pluie verglaçante et de grêle.

Le Latium mène les régions centrales avec un gain de rendement de 35% à 40%, bien qu'il n'y ait été que légèrement meilleur que les totaux de 2008. De même, la Sardaigne devrait connaître une excellente année avec une augmentation de 40% par rapport à l'année dernière. Les Pouilles, la région oléicole la plus puissante d'Italie, enregistreront des gains de 10 à 15% par rapport à l'année dernière. Le tableau donne des estimations pour cette année et des totaux réels pour 2007, 2008 et 2009 dans toutes les régions d'Italie, à l'exception de la région nordique et sans oliviers d'Aoste. Le tableau a été établi par l'ISMEA en collaboration avec l'ISTAT (Institut national italien des statistiques), le CNO (Consortium national des oléiculteurs) et UNAPROL (Consortium des producteurs d'olives).

Publicité

Nouvelles connexes

Commentaires / Suggestions